L'industrie du vêtement avait déjà mis à mal le rythme des saisons à coups d'éditions limitées, de capsules, de lignes prefall ou croisière - entendez ces collections qui apparaissent en boutique en dehors des grands rendez-vous de l'automne et du printemps, alimentant ainsi l'offre en permanence. Voilà qu'elle efface aussi les frontières entre les vestiaires masculin et féminin. C'est du moins ce que laissent penser les récents défilés. Chez Gucci, Alessandro Michele donnait à voir des mannequins aux mensurations et a...