La patience des fans a été mise à rude épreuve, mais le compte à rebours va bientôt toucher à sa fin : la collaboration entre l'empire du meuble scandinave et le génial touche-à-tout s'apprête à entrer en rayon. Architecte et ingénieur de formation, DJ à ses heures, leader du label de luxueux streetweat Off-White, Virgil Abloh est devenu en l'espace de quelques années le plus bankable des gourous fashion ; tout le monde s'arrache ses services, de Kanye West, dont il fut l'éminence grise stylistique, à Louis Vuitton, dont il est Directeur Artistique Homme depuis le printemps 2018.

Délaissant momentanément le monde de la mode, il signe donc une collection capsule taillée pour les espaces exigus qu'habite la Génération Y, soit une quinzaine de pièces qui portent clairement la marque Abloh : des meubles et accessoires entre sobriété maximale et petits détails décalés, frappés de grandes lettres capitales ou d'une blancheur immaculée.

En guise de teasing, Ikea et Abloh avaient déjà dévoilé les différents éléments qui composent MARKERÄD, et on peut sans trop s'avancer leur prédire un certain succès - on pense notamment à la chaise à cale-porte intégré, au daybed ou au tapis en ticket de caisse, à la Joconde rétro-éclairée ou au sac en papier plastifié, érigé au rang de " SCULPTURE ", sans oublier la carpette de faux gazon mouillé, qui fait écho une première collection de tapis déjà présentée à la rentrée.

Rappelons d'ailleurs que, comme pour ladite gamme de tapis, il s'agit d'éditions limitées, peut-être même très limitées, et les magasins jaune et bleu ouvrent leurs portes à 10 heures. A bon entendeur...