Design et tendance, le sac à dos se réinvente. Depuis quelques saisons déjà, l'accessoire pratico-pratique s'upgrade sur la scène mode, s'invite sur le podium des défilés et incarne une vision anticonformiste du style. Pour la rentrée, Jean Paul Gaultier signe une collection ...

Design et tendance, le sac à dos se réinvente. Depuis quelques saisons déjà, l'accessoire pratico-pratique s'upgrade sur la scène mode, s'invite sur le podium des défilés et incarne une vision anticonformiste du style. Pour la rentrée, Jean Paul Gaultier signe une collection de maroquinerie pour Lipault (3.), s'inspirant de deux de ses pièces phares : le corset iconique et le costume à rayures tennis. En cuir noir ou marron, le modèle est équipé de Zips qui, une fois ouverts, dévoilent le motif du smoking Homme. De son côté, Vans joue la carte historique. Associée au Musée Van Gogh d'Amsterdam (1), la marque rend hommage aux chefs-d'oeuvre du peintre néerlandais. L'objet imaginé est une réinterprétation de l'emblématique toile Amandier en fleurs, rappelant l'art japonais. Enfin, Eastpak façonne son basique à travers le prisme tokyoïte de la griffe fashion Undercover (2.), avec un imprimé évoquant le long-métrage du réalisateur Stanley Kubrick, 2001, l'Odyssée de l'espace. Le label américain sort également deux lignes, l'une citadine, l'autre rétrofuturiste influencée par les voyages dans l'espace des années 60, toutes deux en collaboration avec le créateur belge Raf Simons. M.P.