Black is Back: Le retour du Goth

Katrien Huysentruyt Journaliste

Au milieu de toutes les tendances mode rétro, le gothique semble bien lui aussi revenir d’entre les morts. Des catwalks aux séries télé, des garde-robes des ados aux clichés des paparazzis : bye bye le dressing dopaminé, bonjour le Gothcore! Mais d’où vient ce revirement soudain ?

Des tresses, des cols pointus XXL et une palette envahie par le noir ? Il y a de grandes chances que, tout comme votre fille ado, vous ayez bingwatché récemment Wednesday de Tim Burton. Même si la série Netlfix sur le clan Addams inspire indéniablement les tenues des teenagers, le Gothcore (ou « nouveau gothique ») s’impose lui aussi comme tendance de fond. Il semble bien que les étoiles soient favorables au style sombre, romantico-mélancolique, favorisé par TikTok et la crise climatique.

Gothcore Gothic
Wednesday ©Netflix

A bas le populisme

Le gothique est une contre-culture qui existe depuis plus de deux siècles. La forme que nous associons à la scène musicale est née dans les années 70, en tant que branche de la new wave. Mais ses vraies racines remontent à bien plus loin, quelque part au 19e siècle. Ce qui explique les nombreuses influences victoriennes, par exemple l’architecture néogothique et l’amour pour Edgar Allen Poe. Ce style trahit une nostalgie du Moyen Âge et du sauvage et s’oppose au populisme et au consumérisme. Pas étonnant donc que le gothique réapparaisse à des époques où les gens sont en quête d’authenticité.

Le Goth aide aussi à exprimer des émotions sombres. Depuis le début de la crise du Covid, nous avons été confrontés à la mort et à la maladie. Les ados étaient enfermés à la maison avec leurs émotions et leurs sentiments, qui allaient de pair avec un certain renoncement, de la tristesse et de l’introspection –du pur gothique-romantique donc.

Gothcore Gothic
Streetstyle Milaan & London Fashion Week

Envie d’horreur

Un look et une humeur sombres s’associent aussi à une fascination pour le côté obscur : monstres, vampires, mort et satanisme. L’origine du terme remonte au roman gothique, populaire aux 18e et 19e siècles. Des récits horrifiques romantiques dans un décor moyenâgeux, rempli de mystique, de frissons et de références au surnaturel. C’est que les histoires horrifiques nous aident à comprendre le monde et nos propres angoisses.

En plus, cette angoisse simulée nous permet d’oublier un peu nos propres problèmes. Le coup de boost qui suit une microdose de terreur est aussi addictif –après la tension, la détente. La Famille Addams est de la petite bière comparée au romantisme sombre de The Essex Serpent ou His Dark Materials, des séries télé basée sur de vieilles histoires. La récente vague de drames horrifiques avec une touche de nostalgie – de Stranger Things  à Dahmer – est à placer dans la même catégorie.

Gothcore Gothic
Streetstyle Milaan & London Fashion Week

La goth girlfriend

L’esthétique gothique se raccroche donc à notre état d’esprit collectif. L’an dernier, le Design Museum Den Bosch a même consacré toute une expo à ce thème. Inversement, nous somme aussi inspirés par ce que nous voyons autour de nous, à la télé ou sur les réseaux sociaux. Par la  « Goth Girlfriend », par exemple –le terme qu’utilise internet pour désigner les compagnes de rock-stars toutes vêtues de noir comme Kourtney Kardashian et Megan Fox. La couleur noire –pourtant peu instagrammable- leur donne un côté rebelle. C’est austère, mais aussi sexy et ça leur apporte une dose de streetcredibility. 

Grimes, Kendall Jenner et Bella Hadid sont aussi de grandes adeptes du style. Ce sont alors surtout leurs look high fashion glamour, plutôt que la culture gothique originelle, qui font monter les statistiques sur Google. Leur dressing est axé sur une palette noire, avec beaucoup de vinyle, de broderies, de semelles compensées, de corsets et de colliers ras de cou. Croisez Rick Owens avec Tim Burton et vous aurez une idée de ce que ça peut donner.

Gothcore gothic
De Goth Girlfriend: Megan Fox, Kendall Jenner en Bella Hadid

Goth nineties et nillies

Entre-temps, toutes les tendances des années 90 et 2000 ont été réanimées. Le fait que le gothique et l’emo ont influencé le panorama de la mode au cours ces décennies joue aussi certainement. C’était les années du succès d’Alexander McQueen, très inspiré par le gothique, de Japonais comme Rei Kawakubo et Yohji Yamamoto et de l’avant-garde des Six d’Anvers –tout autant avares en couleurs.

Gothcore gothic
Junya Watanabe, Alexander McQueen en Givenchy F/W 22-23

L’hiver dernier, les gothiques aux comptes bien garnis ont à nouveau pu se fournir chez créateurs. Le cuir noir foisonne chez Junya Watanabe, Hermès, Chloé et Balmain. Pour ses robes victoriennes, sa dentelle noire et ses bas résille, Morticia Addams peut se rendre chez Valentino, Bottega Veneta, Rochas et Alexander McQueen. Givenchy et Balenciaga ont eux aussi misé sur le noir, les t-shirts rock, les cuissardes, les lunettes de soleil et les piercings.

Gothcore gothic
Streetstyle Milan Fashion Week

Spectre

Le Gothcore est aussi devenu une des nombreuses microtendances sur TikTok. Mais on ne peut pas vraiment parler d’un véritable revival gothique, tout au plus d’une interprétation contemporaine. Le Gothcore emprunte de temps en temps des éléments emo et renvoie souvent au genre fantasy, tout comme les séries d’horreur. Il arrive aussi que le style bascule vers le dystopiacore, une autre tendance post-apocalyptique sur TikTok qui évoque les tenues noires de Matrix.

dystopiacore
Julia Fox, stijlicoon van dystopiacore

Parfois, le Gothcore se raccroche encore à la Dark Academy. Ce courant TikTok valorise la vie d’étudiant. Ou plutôt une version romantisée, qui tourne autour de la littérature classique, de la poésie, de l’architecture grecque et gothique. A tout cela se greffent évidemment les stéréotypes du style collège. Ce qui nous renvoie à la Nevermore Academy où Mercredi Addams vit ses sombres aventures et écrit des livres sur une machine à écrire, vêtue d’un uniforme d’écolière customisé.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Partner Content