Ce qu’il faut savoir sur Nigo, successeur déjà adulé de Kenzo Tagada

© SDP

Depuis la dernière Fashion Week de Paris, le monde de la mode n’a plus qu’un nom à la bouche: Nigo. Le grand public découvre tout juste ce successeur du regretté Kenzo Takada, mais il est déjà adulé des fashionistas.

Fin janvier, lors de la Semaine parisienne de la mode masculine, Nigo a repris le flambeau de Kenzo, présentant son défilé pour l’hiver 22-23, à la galerie Vivienne. Là même où le fondateur du label, Kenzo Takada, a ouvert sa boutique mythique, Jungle Jap, en 1970. Décédé en 2020 des suites du Covid, ce dernier n’était déjà plus impliqué dans son label depuis des années. De quoi rendre le défi de Nigo, chargé d’insuffler une nouvelle vie à la maison, encore plus périlleux. Fort heureusement, le créateur nippon n’en est pas à son coup d’essai, et la planète mode frétille depuis qu’il a été annoncé à la tête de la griffe. Pour preuve, sa première collection capsule, sortie début février et qui sera suivie d’autres d’ici l’automne, a été raflée en quelques heures.

L'hiver 22-23 de Nigo pour Kenzo.
L’hiver 22-23 de Nigo pour Kenzo.© IMAXTREE

Singeries

C’est que la légende du streetwear de 51 ans, qui ne parlerait que japonais selon les rares entretiens qu’il a accordés, est célébré en tant qu’homme d’affaires et génie créatif, mais n’a jamais dirigé de marque de mode française traditionnelle. En 1993, il lance le label streetwear culte du début du millénaire A Bathing Ape, également connu sous le nom de Bape, vendu depuis à un groupe chinois. Avant d’occuper pendant plusieurs années le poste de directeur créatif d’Uniqlo UT, la ligne de tee-shirts de la chaîne de magasins, qui invite des artistes, des studios de cinéma et d’autres légendes créatives, de Jeff Koons à Star Wars, à s’exprimer à même le tissu.

Sa première capsule, déjà sold-out.
Sa première capsule, déjà sold-out.© SDP

Touche-à-tout de talent

Il a également assisté la pop star Pharrell Williams avec sa marque de mode Billionaire Boys Club et possède en outre son propre label de streetwear haut de gamme, Human Made. Ce serait également lui qui aurait introduit Virgil Abloh à la direction de Louis Vuitton. Pas étonnant donc que Human Made ait été le premier label avec lequel Abloh a entamé une collaboration (très réussie) chez le malletier. Plus surprenant: Nigo fait aussi de la musique. I Know Nigo, son premier CD en vingt ans, sortira bientôt, avec entre autres Pharrell, A$AP Rocky, Tyler, The Creator, Kid Cudi, Pusha T et le collectif hip-hop de Nigo, les Teriyaki Boyz, reformé pour l’occasion. La bande-son du prochain défilé Kenzo?

Partner Content