Des idées brillantes contre la grisaille belge

Jolie décennie © FREDERIC UYTTENHOVE

Nos compatriotes ne manquent pas d’inspiration. La preuve par trois, au rayon bijouterie.

1. Jolie décennie

C’est une petite déception pour Lore Van Keer: le dixième anniversaire de sa griffe ne sera pas une grande célébration à cause du reconfinement. Néanmoins, elle ne laissera pas ce joyeux événement passer inaperçu pour autant! A cette occasion, la créatrice présente de nouvelles versions de ses pièces les plus emblématiques. « Pour Re-Imagined, j’ai choisi dix de mes créations qui m’ont servi d’inspiration pour en imaginer de nouvelles. Par exemple, les bagues sont devenues des boucles d’oreilles ou des colliers. » Grâce à son e-shop, la bijoutière assure qu’elle répondra aux bons souhaits de ses clients. Un peu comme une réception virtuelle, en somme.

Mix and match
Mix and match© SDP

2. Mix and match

Comment rendre ses parures uniques et ne jamais s’en lasser? Franca Faggio Del Giglio a peut-être la solution. Avec sa nouvelle gamme Elements and Shapes, elle permet de combiner à l’infini ses artefacts faits à la main. Les formes géométriques – en porcelaine, argent et plaqué or – peuvent être assemblées pour créer des pièces inédites. « Et il est même possible de mélanger d’autres marques à la mienne », assure la créatrice. Bien vu!

Toutes belles
Toutes belles© MARYN HAERTEL

3. Toutes belles

Pour sa dernière collection, la marque Elliot & Ostrich s’est inspirée de l’un des plus grands thèmes sociaux de 2020: le mouvement Black Lives Matter. Jennifer Elliot – la fondatrice née en Afrique du Sud et de nationalité belgo-britannique – et sa collègue Sylvie Arts ont déniché, pour la ligne baptisée Nude, des diamants de couleur afin de mettre en valeur toutes les carnations. Elles ont aussi travaillé avec des diamants synthétiques – ce qui est une première pour le label. Elles désirent ainsi montrer que la diversité est belle, chez les humains comme dans la boîte à bijoux.

Partner Content