La Nap Dress, l’allure printanière du confinement

© SDP / EDT

2020 n’a pas été une année fashion de haut vol et le jogging a le plus souvent remporté les suffrages à la maison. On a toutefois repéré sur Instagram un look nettement plus élégant. Et, les unes après les autres, les influenceuses sont apparues, cuisinant ou se promenant, vêtues de robes bucoliques pleines de style. Vive la Nap Dress.

Le terme Nap Dress, soit « robe de sieste », est le nom déposé par la marque américaine de linge de maison Hill House Home. En janvier 2020, une nuisette est venue compléter la collection, raccord avec l’esthétique victorienne de la fondatrice Nell Diamond. Les six modèles confectionnés dans des matières douces sont à la fois confortables et chics. Pourvues de détails comme des manches bouffantes, des ruchés et des smocks, ces tenues siéent parfaitement aux héroïnes tourmentées de l’art préraphaélite.

De quoi rejoindre le mouvement cottagecore flamboyant en vogue actuellement. Cette robe rappelle le style romantique de la campagne anglaise et une vie simple et durable en harmonie avec la nature, faite de cuisine, jardinage, balades, couture… La tendance était déjà présente depuis deux ans environ mais le confinement lui a donné des ailes.

Le timing du lancement de cette Nap Dress évoquant Jane Eyre, l’héroïne de Charlotte Brontë, ne pouvait pas mieux tomber, juste avant la pandémie. Cette pièce polyvalente, qui est bien plus flatteuse que le legging basique, s’affiche à partir de 75 dollars, soit un prix raisonnable mais toutefois assez élevé pour donner l’impression de se faire plaisir. De plus, le fait que la marque propose ses vêtements à la vente sur Instagram est en sa faveur mais aussi à l’avantage du consommateur, bloqué chez lui.

Et la Nap Dress n’est pas près de se défiler! Lorsque fin 2020 la nouvelle collection est sortie, la griffe a vendu en cinq minutes l’équivalent de 500 000 dollars en robes ; une heure et demie plus tard, le montant avait doublé. Preuve supplémentaire du carton, les pièces ont été copiées par les grandes chaînes et repérées de nombreuses fois sur les catwalks pour l’été 21. Un look tout confort idéal pour le binge-watching de récents – et ce n’est pas un hasard – films et séries d’époque XIXe comme Les filles du Docteur March, Emma, La chronique des Bridgerton ou Emily Dickinson.

Love Stories, 180 euros, lovestoriesintimates.com
Love Stories, 180 euros, lovestoriesintimates.com© SDP / EDT
Ellie Nap Dress, Hill House Home, 125 dollars, hillhousehome.com
Ellie Nap Dress, Hill House Home, 125 dollars, hillhousehome.com© SDP / EDT
Mara Hoffman, 545 euros, marahoffman.com
Mara Hoffman, 545 euros, marahoffman.com© SDP / EDT

Partner Content