Pour la Fête des mères, Bruxelles met les bijoux contemporains à l’honneur

Jusqu’à la Fête des mères, ce 8 mai, Bruxelles fait la part belle aux bijoux contemporains. L’alibi parfait pour partir à la découverte de certaines des plus anciennes et des plus belles joailleries de la capitale, du MAD jusqu’au Sablon.

1. Christa Reniers

Il y a trente ans, Christa Reniers lançait une collection de bijoux, fabriquée à la main à Bruxelles. De nombreuses réalisations font encore partie du catalogue, notamment la Ball Cascade Ring, un best-seller composé de quatre anneaux mobiles décorés de petites boules. La créatrice se rend à la boutique tous les samedis après-midi. Les autres jours, elle est disponible sur rendez-vous. Selon elle, cette adresse ne fonctionne pas grâce aux passants qui pourraient s’y arrêter au hasard, mais est une «destination» pour les clients réguliers, fidèles depuis des décennies. Votre bijou préféré ne fait pas partie de l’offre actuelle? La joaillière peut refaire chaque pièce qu’elle a imaginée au cours de sa carrière.

Christa Reniers
Christa Reniers © SDP
65, rue du Vieux Marché aux Grains, christareniers.com

2. Holemans

Cette année, la Maison Holemans fête son centenaire, mais elle est résolument tournée vers l’avenir. Les bijoux sont fabriqués à partir de matériaux éthiques et durables. La griffe travaille presque exclusivement avec de l’or recyclé racheté à des clients, par exemple. En 2014, elle s’est offert un beau point de vente au Grand Sablon. L’atelier s’y trouve, et vous pourrez donc y observer les artisans au travail depuis la boutique. Celle-ci est dirigée par le joaillier Moïse Mann, qui possède également la marque de bijoux Manalys, avec une enseigne sur le boulevard de Waterloo. Un livre sur les 100 ans paraîtra cette année.

Holemans
Holemans © SDP
4, place du Grand Sablon, holemans.com

3. Maison De Witte

La Maison de Witte est dirigée par des femmes depuis des années. Aujourd’hui, ce sont Valérie et Colombine qui ont repris le flambeau, la quatrième génération depuis que Paul De Witte et son épouse ont fondé la maison en 1932. La griffe possède deux établissements à Bruxelles, mais celui du Sablon, à côté de l’église Saint-Nicolas, est le plus ancien. On y trouve des bijoux et des montres de marques telles que One More, Femme Adorée et Frederique Constant, mais aussi une large gamme de bijoux pour les baptêmes et les communions. En outre, il est possible d’y faire fabriquer un bijou sur mesure, le faire graver, ou faire réparer ou remodeler un modèle ancien.

Maison De Witte
Maison De Witte © SDP
13-15-17, petite rue au Beurre, maisondewitte.be

4. Maison De Greef

Depuis 1848, six générations se sont succédé à la tête de cette entreprise familiale établie au cœur de Bruxelles, à deux pas de la Grand-Place. La vitrine scintille d’or jaune, blanc et rose, de diamants et de pierres précieuses. Aujourd’hui, la Maison De Greef appartient au maître joaillier Arnaud Wittmann, qui est responsable de la conception des collections de bijoux de De Greef depuis vingt-cinq ans. Son style? Des pièces volumineuses et colorées, comme dans sa dernière ligne Solis, inspirée par le spectacle des couleurs dans le ciel lors d’une chaude soirée d’été au bord de la mer. Outre les bijoux, vous trouverez également une large gamme de montres Cartier, Patek Philippe et Panerai, entre autres.

Maison De Greef
Maison De Greef © SDP
24-26, rue au Beurre, maisondegreef.com

5. Prosper

Il y a quelques mois, Brice Wittmann, cousin du propriétaire de la Maison De Greef, Arnaud, a ouvert la première des trois boutiques d’horlogerie et de bijouterie de la rue Dansaert. Le premier Prosper, au numéro 101, se concentre uniquement sur les montres de marques comme Cartier et Panerai. Fin mai, une deuxième adresse sera inaugurée, et la troisième est prévue pour cet été, au numéro 88. Outre les montres Chanel, l’enseigne propose une belle collection de bijoux exclusifs pour la Belgique, signés notamment Elie Top et Dries Criel Jewelry.

Dries Criel Jewelry chez Prosper. © SDP
101 et 81, rue Antoine Dansaert, prosper.brussels

6. Leysen

Il y a cinquante ans, Henri Leysen a pris la tête de l’entreprise familiale. Il dirige actuellement la «fabrique de bijoux», qui fête ses 170 ans, avec son fils Maxime. Forte de sa riche histoire, la maison possède également une belle collection de bijoux vintage, inspirée des modèles sortis dans les années 60. Toutes les pièces sont encore conçues et fabriquées à Bruxelles. Les diamants et les saphirs de couleur sont au centre de leurs créations, qui sont souvent fines et légères comme des plumes.

Leysen
Leysen © SDP
32, place du Grand Sablon, leysen.eu
Une expo brillante

Une broche en sucre, un collier en déchets recyclés ou une chemise déchirée transformée en bijou. Voilà quelques-unes des plus de cent pièces de joaillerie contemporaine présentées lors de l’expo du MAD Brussels, In Fieri – «en cours de réalisation» en italien. L’installation examine de plus près les changements survenus dans le secteur aujourd’hui. Pas moins de 51 artistes de 22 pays, dont de nombreux Belges, y sont représentés. Cette visite est le point de départ idéal pour une escapade parmi les meilleurs bijoutiers de Bruxelles.

In Fieri, MAD Brussels, 10, place du Nouveau Marché aux Grains, à 1000 Bruxelles, mad.brussels Jusqu’au 8 mai. D’autres événements (expos, parcours et workshops) sont aussi au programme de cette semaine, plus d’infos sur brusselsjewelleryweek.com

Arata Fuchi, à l’exposition In Fieri, au MAD Brussels.
Arata Fuchi, à l’exposition In Fieri, au MAD Brussels.
© National

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content