Où voir des jonquilles/narcisses sauvages ?

Féerie de jonquilles dans les Cantons de l'Est

Chaque année un événement naturel exceptionnel se passe au printemps dans les vallées de l'Ardenne-Eifel. Des jonquilles et narcisses sauvages fleurissent librement par milliers. Plus de dix millions de fleurs créent une féérie unique de la nature. Cette année, en raison de l'hiver très doux, le spectacle a déjà commencé tout début mars. Il ne faut donc pas traîner car il est probable que les champs de jonquilles auront disparu fin avril. Un spectacle particulier que l'on peut découvrir seul ou en groupe lors des randonnées guidées organisées vers les plus beaux points de vue.

Plus d'informations ici

Narcisse , wikipedia
Narcisse © wikipedia

Une des vallées les plus riche en jonquilles est la vallée de la Holzwarche

La vallée de la Holzwarche, aussi appelée la vallée aux jonquilles, dans l'est de la province de Liège, est aussi une des réserves les plus élevées de Wallonie. Elle s'étire du plateau de Losheimergraben jusqu'au lac de Bütgenbach. Il existe une ballade de 7.9 kms à découvrir ici.

Promenade des jonquilles à Lesdain

Cette balade traditionnelle traverse les pépinières de Brunehaut, les bois et la forêt de Howardries, tapissée de jonquilles. Les parcours proposés sont de 6, 12, 20 et 30 km. Plus d'informations ici.

getty
© getty

Les floraisons forestières de la Grande Honnelle

Ce bout d'Ardenne en pays borain offre une explosion de fleur. Parcourue par de multiples cours d'eau, la réserve propose des paysages sauvages et bucoliques. Une flore particulière se déploie parmi les rochers abrupts d'une ancienne carrière de marbre aujourd'hui abandonnée et les pelouses calcaires qui s'étendent aux alentours voient fleurir un nombre impressionnant d'orchidées. C'est aussi un endroit rêvé pour découvrir jonquille et ail des ours. Enfin en plein coeur du bois d'Angre, on peut découvrir le Caillou-qui-Bique, une pierre vieille de plusieurs millions d'années de quoi ravir ceux qui aiment les légendes. Deux promenades de 4.5 et 10 kms permettent de découvrir le coin. Plus d'informations ici.

Le bois de Bierwart (Fernelmont) dans le Namurois

Des jonquilles à perte de vue, sur des dizaines d'ares de bois. Vous trouverez ici une promenade de 4 kms .

Montaigle, belgaimage
Montaigle © belgaimage

Les bois de la Molignée et les ruines du château de Montaigle

Chaque anné dans le courant du mois de mars des millions de jonquilles fleurissent dans les bois de la Molignée autour du château de Montaigle.Une belle balade de 8 km vous emmène dans la Vallée de la Molignée, entre Namur et Dinant. Plus d'information ici.

Attention: La cueillette est interdite dans les réserves naturelles, tout comme les passages hors sentier. En cas de non-respect, il y a un risque d'amende de de 250 euros".Ailleur la cueillette en Wallonie est autorisée mais limitée à deux bouquets de fleur par personne (un bouquet étant moins que ce qu'on peut tenir en une mains).

Hyacinthes, le trésor bleu

Le classique : le bois de Hal

Chaque année le bois de Hal se couvre d'un splendide tapis bleu-mauve. Le spectacle est à ce point magique qu'il est considéré comme l'un des plus beaux phénomènes naturels d'Europe. Cela vaut assurément une visite, mais avec la foule et la pandémie, il est probablement plus judicieux d'opter pour des alternatives.

Les alternatives :

getty
© getty

Dans le Hainaut, on retrouve le bois de Silly (entre Ath et Enghien), le bois de Ghlin (au nord de Mons) et le bois du Grand Bon Dieu (dans la vallée de la Sambre). Bon à savoir dans le bois de Silly on retrouve aussi des anémones des bois et de l'ail des ours.

Trois bois en Flandre orientale offrent eux aussi un spectacle similaire au bois de Hal. Le Kluisbos, un bois de 300 hectares est considéré comme "le petit frère de la Forêt de Soignes". Le Muziekbos près de Renaix. Néanmoins seul 13 hectares sont accessibles au public, le reste appartenant étant un domaine privé. Et enfin le Brakelbos .

Toujours en Flandre, on trouve aussi le Kemmelbos qui cache le point culminant de la province à 156 mètres d'altitude.

Enfin, il y a aussi la promenade autour de l'abbaye de Villers-la-Ville via le bois de la Tasseniere et le bois d'Hez où les hyacinthes sont également à la fête.

Le retour des oiseaux

Le printemps est aussi un moment privilégié pour voir revenir les oiseaux qui avait migré vers le sud à l'automne.

L'incontournable Zwin à la côte belge

C'est l'un des domaines les plus vastes de la côte et offre un biotope unique. C'est aussi un des lieux préférés des oiseaux qui y reviennent en masse le printemps venu.

Harchies

Jadis exploité pour la houille, dont l'extraction a modelé le terrain, ce vaste patchwork d'étangs, de marécages et de prairies ouvertes forme aujourd'hui un ensemble ornithologique majeur. Si de nombreuses zones sont interdites au public pour en garantir la quiétude, il existe tout de même des sentiers balisés qui offrent des conditions d'observation exceptionnelles, même sans une paire de jumelles ou la moindre connaissance naturaliste. Plus d'informations ici.

Bruxelles

A Bruxelles aussi on peut profiter de l'éclosion des fleurs.

Floralia Brussels (du 03/04 au 02/05/2021)

Tulipes, jonquilles, narcisses et perce-neige... toutes les fleurs à bulbes du monde vous donnent rendez-vous, à l'occasion de Floralia Brussels, dans le parc et les serres du château de Grand-Bigard. L'évènement n'a, pour l'instant, pas encore été annulé. Plus d'1 million de bulbes ont été plantés - à la main - par les jardiniers du château. A vous le labyrinthe arc-en-ciel, le coeur de tulipes multicolores, les rhododendrons et les azalées rares du sud-ouest de l'Angleterre. Plus d'informations en cliquant ici.

P.G.
© P.G.

Le Jardin botanique de Meise

Aux portes de Bruxelles, le Jardin botanique de Meise cache des dizaines d'espèces de magnolias. Dès l'arrivée du printemps, un parcours est d'ailleurs dédié a la découverte de ces fleurs qui vous révèlera les dessous de ces joyaux de l'horticulture. Les magnolias ne sont pas les seuls à fleurir, il y a aussi les cerisiers du Japon. Plus d'informations en cliquant ici.

DR
© DR

Les cerisiers du Japon des Cités jardins Le Logis et Floréal

Les cités-jardins (concept britannique du début du 20ème siècle) ont été conçues pour offrir aux ouvriers un cadre de vie épanouissant en contact avec la nature. Ces deux cités jardins, les deux plus grandes cités-jardins d'Europe, offrent des rues bordées de cerisiers du Japon pour offrir un véritable décor de carte postale et une promenade sous une pluie de pétales parfumés. Une promenade est indiquée ici.

getty
© getty

Ailleurs en Belgique : des orchidées, des aubépines, des promenades insolites

Visit Wallonia vient de publier une toute nouvelle brochure des 20 randos incontournables qui est déjà téléchargeable en ligne. Sa version papier sera disponible à partir des vacances de Pâques dans les Maisons du Tourisme, Offices du Tourisme. Néanmoins, elles font toutes plus de 10 kms et donc peut-être un peu longue pour les plus petits. Toutes sont par contre encodées sur le planificateur Cirkwi qui permet d'avoir toutes les infos sur son smartphone, d'embarquer la carte et le fichier GPX. Télécharger la brochure en cliquant ici.

Les Orchidées de la Montagne St Pierre

À la frontière des Pays-Bas, de la Flandre et de la Wallonie, la Montagne Saint-Pierre étend ses coteaux entre les vallées du Geer et de la Meuse. Les flancs abrupts de la colline sont couverts de pelouses calcaires parmi les plus diversifiées de Wallonie. Les coteaux arides regorgent d'orchidées rares. Il y a aussi beaucoup de chauves-souris : 6 000 individus de treize espèces différentes y ont déjà été dénombrés. Des dizaines de kilomètres de sentiers balisés et trois promenades allant de 7 à 12 kms permettent de découvrir la réserve. Plus d'informations ici.

La floraison des aubépines dans la vallée de la Rulles (en Gaumes)

Le long de la Rulles trois sites successifs forment la réserve naturelle. Au printemps, une riche végétation et de nombreux papillons y trouvent refuge. La plus grande prairie est située à l'orée de Rulles. Une promenade de 7 kms permet de découvrir la réserve. Plus d'informations ici.

getty
© getty

Au fil de l'Ourthe orientale : balade à Gouvy

Une promenade de 7 km entre lac touristique, forêts denses et prairies fleuries, vous longerez quelques parcelles de la vaste et précieuse réserve naturelle d'Ourthe orientale (84 ha). Plus d'informations ici.

Partez à découverte de Kalmthout, la lande magique

La vaste réserve naturelle qui se situe dans le nord-ouest de la province d'Anvers regorge de paysages aussi spectaculaires que surprenants. De quoi ravir les amateurs de tourisme d'un jour et de nombreux promeneurs.

La Boucle noire de Charleroi

Une boucle de 22 km offre un parcours insolite et sportif. Elle passe par des points d'intérêt touristique tels que les châteaux de Marchienne et Monceau, le site et les terrils du Martinet, la chaîne des terrils de Dampremy et de La Docherie. Le parcours comprend l'ascension de quatre terrils reliés entre eux par des passages. Plus d'informations en cliquant ici.

Sentiers d'Art

La balade vous mène vers une variété étonnante de milieux et la découverte d'oeuvres d'art au coeur de cette terre de Condroz offrant champs et prés, carrière abandonnée et vallée bucolique. Cette boucle fait partie de la grande randonnée de 140km "Sentiers d'art" ponctuée de plus de 50 oeuvres de Land'art et des aires de bivouacs. Plus d'informations en cliquant ici.

Les crêtes de la Warche à Xhoffraix

Cette une vallée sauvage et encaissée au pied des Hautes-Fagnes à côté du lac de Robertville dans la Province de Liège . Entre rochers abrupts et torrents, une magnifique balade de 17 kms sillonne la vallée la Warche particulièrement renommée pour ses fonds fleuris. Plus d'informations en cliquant ici.

Chemins de solitude à Saint Hubert

Cette balade vous plonge au coeur de la forêt de Saint-Hubert, véritable hymne à la vie sauvage et d'une vallée luxuriante. Elle longe aussi la Boulaie du Rouge Poncé, une réserve naturelle qui représente un type de forêt qui recouvrait l'Ardenne avant son assèchement pour la production de conifères. Plus d'informations en cliquant ici.

Balade dans et autour du village de Torgny et Montquintin

Deux villages qui se trouvent au coeur de la petite provence belge (en Gaumes) et offres de nombreuses balades. Plus d'informations en cliquant ici.

Longer la Lesse

Une randonnée diversifiée dans les bois et le long de la Lesse. Une longue promenade dans un environnement ressourçant. Plus d'informations en cliquant ici

Sortir des sentiers battus ?

L'office du tourisme de la Wallonie a créé une carte qui fait remonter toutes les balades encodées par les organismes touristiques. Il y en a plus 1800. Attention toutefois : Certaines zones peuvent être interdites d'accès pour différentes raisons (chasse, préservation de la nature, mesures de précaution COVID...). Il est donc plus sage de vérifier avant de partir que la balade que vous avez choisie est bien ouverte. Pour la carte, cliquer ici.

Chaque année un événement naturel exceptionnel se passe au printemps dans les vallées de l'Ardenne-Eifel. Des jonquilles et narcisses sauvages fleurissent librement par milliers. Plus de dix millions de fleurs créent une féérie unique de la nature. Cette année, en raison de l'hiver très doux, le spectacle a déjà commencé tout début mars. Il ne faut donc pas traîner car il est probable que les champs de jonquilles auront disparu fin avril. Un spectacle particulier que l'on peut découvrir seul ou en groupe lors des randonnées guidées organisées vers les plus beaux points de vue. Plus d'informations ici Une des vallées les plus riche en jonquilles est la vallée de la HolzwarcheLa vallée de la Holzwarche, aussi appelée la vallée aux jonquilles, dans l'est de la province de Liège, est aussi une des réserves les plus élevées de Wallonie. Elle s'étire du plateau de Losheimergraben jusqu'au lac de Bütgenbach. Il existe une ballade de 7.9 kms à découvrir ici.Cette balade traditionnelle traverse les pépinières de Brunehaut, les bois et la forêt de Howardries, tapissée de jonquilles. Les parcours proposés sont de 6, 12, 20 et 30 km. Plus d'informations ici. Ce bout d'Ardenne en pays borain offre une explosion de fleur. Parcourue par de multiples cours d'eau, la réserve propose des paysages sauvages et bucoliques. Une flore particulière se déploie parmi les rochers abrupts d'une ancienne carrière de marbre aujourd'hui abandonnée et les pelouses calcaires qui s'étendent aux alentours voient fleurir un nombre impressionnant d'orchidées. C'est aussi un endroit rêvé pour découvrir jonquille et ail des ours. Enfin en plein coeur du bois d'Angre, on peut découvrir le Caillou-qui-Bique, une pierre vieille de plusieurs millions d'années de quoi ravir ceux qui aiment les légendes. Deux promenades de 4.5 et 10 kms permettent de découvrir le coin. Plus d'informations ici. Des jonquilles à perte de vue, sur des dizaines d'ares de bois. Vous trouverez ici une promenade de 4 kms . Chaque anné dans le courant du mois de mars des millions de jonquilles fleurissent dans les bois de la Molignée autour du château de Montaigle.Une belle balade de 8 km vous emmène dans la Vallée de la Molignée, entre Namur et Dinant. Plus d'information ici. Chaque année le bois de Hal se couvre d'un splendide tapis bleu-mauve. Le spectacle est à ce point magique qu'il est considéré comme l'un des plus beaux phénomènes naturels d'Europe. Cela vaut assurément une visite, mais avec la foule et la pandémie, il est probablement plus judicieux d'opter pour des alternatives. Dans le Hainaut, on retrouve le bois de Silly (entre Ath et Enghien), le bois de Ghlin (au nord de Mons) et le bois du Grand Bon Dieu (dans la vallée de la Sambre). Bon à savoir dans le bois de Silly on retrouve aussi des anémones des bois et de l'ail des ours. Trois bois en Flandre orientale offrent eux aussi un spectacle similaire au bois de Hal. Le Kluisbos, un bois de 300 hectares est considéré comme "le petit frère de la Forêt de Soignes". Le Muziekbos près de Renaix. Néanmoins seul 13 hectares sont accessibles au public, le reste appartenant étant un domaine privé. Et enfin le Brakelbos .Toujours en Flandre, on trouve aussi le Kemmelbos qui cache le point culminant de la province à 156 mètres d'altitude.Enfin, il y a aussi la promenade autour de l'abbaye de Villers-la-Ville via le bois de la Tasseniere et le bois d'Hez où les hyacinthes sont également à la fête. Le printemps est aussi un moment privilégié pour voir revenir les oiseaux qui avait migré vers le sud à l'automne. C'est l'un des domaines les plus vastes de la côte et offre un biotope unique. C'est aussi un des lieux préférés des oiseaux qui y reviennent en masse le printemps venu. Jadis exploité pour la houille, dont l'extraction a modelé le terrain, ce vaste patchwork d'étangs, de marécages et de prairies ouvertes forme aujourd'hui un ensemble ornithologique majeur. Si de nombreuses zones sont interdites au public pour en garantir la quiétude, il existe tout de même des sentiers balisés qui offrent des conditions d'observation exceptionnelles, même sans une paire de jumelles ou la moindre connaissance naturaliste. Plus d'informations ici. A Bruxelles aussi on peut profiter de l'éclosion des fleurs. Tulipes, jonquilles, narcisses et perce-neige... toutes les fleurs à bulbes du monde vous donnent rendez-vous, à l'occasion de Floralia Brussels, dans le parc et les serres du château de Grand-Bigard. L'évènement n'a, pour l'instant, pas encore été annulé. Plus d'1 million de bulbes ont été plantés - à la main - par les jardiniers du château. A vous le labyrinthe arc-en-ciel, le coeur de tulipes multicolores, les rhododendrons et les azalées rares du sud-ouest de l'Angleterre. Plus d'informations en cliquant ici. Aux portes de Bruxelles, le Jardin botanique de Meise cache des dizaines d'espèces de magnolias. Dès l'arrivée du printemps, un parcours est d'ailleurs dédié a la découverte de ces fleurs qui vous révèlera les dessous de ces joyaux de l'horticulture. Les magnolias ne sont pas les seuls à fleurir, il y a aussi les cerisiers du Japon. Plus d'informations en cliquant ici. Les cités-jardins (concept britannique du début du 20ème siècle) ont été conçues pour offrir aux ouvriers un cadre de vie épanouissant en contact avec la nature. Ces deux cités jardins, les deux plus grandes cités-jardins d'Europe, offrent des rues bordées de cerisiers du Japon pour offrir un véritable décor de carte postale et une promenade sous une pluie de pétales parfumés. Une promenade est indiquée ici. À la frontière des Pays-Bas, de la Flandre et de la Wallonie, la Montagne Saint-Pierre étend ses coteaux entre les vallées du Geer et de la Meuse. Les flancs abrupts de la colline sont couverts de pelouses calcaires parmi les plus diversifiées de Wallonie. Les coteaux arides regorgent d'orchidées rares. Il y a aussi beaucoup de chauves-souris : 6 000 individus de treize espèces différentes y ont déjà été dénombrés. Des dizaines de kilomètres de sentiers balisés et trois promenades allant de 7 à 12 kms permettent de découvrir la réserve. Plus d'informations ici. Le long de la Rulles trois sites successifs forment la réserve naturelle. Au printemps, une riche végétation et de nombreux papillons y trouvent refuge. La plus grande prairie est située à l'orée de Rulles. Une promenade de 7 kms permet de découvrir la réserve. Plus d'informations ici. Une promenade de 7 km entre lac touristique, forêts denses et prairies fleuries, vous longerez quelques parcelles de la vaste et précieuse réserve naturelle d'Ourthe orientale (84 ha). Plus d'informations ici. La vaste réserve naturelle qui se situe dans le nord-ouest de la province d'Anvers regorge de paysages aussi spectaculaires que surprenants. De quoi ravir les amateurs de tourisme d'un jour et de nombreux promeneurs.Une boucle de 22 km offre un parcours insolite et sportif. Elle passe par des points d'intérêt touristique tels que les châteaux de Marchienne et Monceau, le site et les terrils du Martinet, la chaîne des terrils de Dampremy et de La Docherie. Le parcours comprend l'ascension de quatre terrils reliés entre eux par des passages. Plus d'informations en cliquant ici. La balade vous mène vers une variété étonnante de milieux et la découverte d'oeuvres d'art au coeur de cette terre de Condroz offrant champs et prés, carrière abandonnée et vallée bucolique. Cette boucle fait partie de la grande randonnée de 140km "Sentiers d'art" ponctuée de plus de 50 oeuvres de Land'art et des aires de bivouacs. Plus d'informations en cliquant ici. Cette une vallée sauvage et encaissée au pied des Hautes-Fagnes à côté du lac de Robertville dans la Province de Liège . Entre rochers abrupts et torrents, une magnifique balade de 17 kms sillonne la vallée la Warche particulièrement renommée pour ses fonds fleuris. Plus d'informations en cliquant ici. Cette balade vous plonge au coeur de la forêt de Saint-Hubert, véritable hymne à la vie sauvage et d'une vallée luxuriante. Elle longe aussi la Boulaie du Rouge Poncé, une réserve naturelle qui représente un type de forêt qui recouvrait l'Ardenne avant son assèchement pour la production de conifères. Plus d'informations en cliquant ici.Deux villages qui se trouvent au coeur de la petite provence belge (en Gaumes) et offres de nombreuses balades. Plus d'informations en cliquant ici.Une randonnée diversifiée dans les bois et le long de la Lesse. Une longue promenade dans un environnement ressourçant. Plus d'informations en cliquant ici