1. Manger responsable

De nombreux établissements pensent l'assiette de façon green et engagée. Démonstration avec le menu végétarien CO2 du restaurant bio Rose, à Hayingen-Ehestetten, qui donne des informations sur les ingrédients utilisés: provenance, empreinte carbone et nombre de kilomètres parcourus entre le producteur et la cuisine. A Bermaringen, l'enseigne en circuit court Feld-Wirtschaft du chef Wilhelm Schmid et de son épouse, Susanne Kopp, travaille, elle, carrément avec les produits du champ voisin. Le couple cultive ses propres légumes (oubliés), fleurs et aromates, garants d'un menu frais du jour, durable et bio entièrement fait maison.

Le potager du restaurant Feld-Wirtschaft., Helmut Schlaiss
Le potager du restaurant Feld-Wirtschaft. © Helmut Schlaiss

2. Vin sur vin

Avec environ 16.000 hectares de vignobles, le pays de Bade, situé à proximité de la Hesse rhénane, est la plus grande zone viticole d'Allemagne. Une route cycliste de 460 kilomètres longe cette région ensoleillée proche de la frontière suisse. En empruntant la Badische Weinstraße, les amateurs de sport et de bonnes bouteilles passent devant plus de trois cents domaines viticoles, boutiques spécialisées et autres arrêts culinaires où ils peuvent faire une pause. Le cépage le plus courant est le Spätburgunder, le pinot noir allemand, mais le Weißherbst (rosé), le Grauburgunder (pinot gris) et le Weißburgunder (pinot blanc) y sont également servis en abondance. Prosit!

Badische Weinstrasse, une route alliant découverte de vins et vélo., Chris Keller
Badische Weinstrasse, une route alliant découverte de vins et vélo. © Chris Keller

3. Prendre de la hauteur

Le Kandelberg est incontestablement un des pôles d'attraction les plus populaires en Forêt-Noire. Du haut de ses 1241 mètres d'altitude, cette montagne offre une vue qui s'étend jusqu'aux Vosges et aux Alpes suisses. Les sportifs de tout poil, en particulier les marcheurs et les parapentistes, en sont friands. Cet été, l'auberge flambant neuve Bergwelt Kandel ouvre ses portes, pour le plus grand bonheur des amoureux d'alpinisme qui, eux aussi, ont de temps en temps besoin d'un break. Le grand bâtiment en bois abrite un restaurant flanqué d'un Biergarten, où des plats régionaux sont concoctés. Il dispose de plusieurs chambres d'hôtes et suites pour les visiteurs adeptes de petits déjeuners en pleine nature, baignés d'air pur montagnard.

4. Bonnes étoiles

L'hôtel 5-étoiles Traube Tonbach à Baiersbronn, à tous les atouts pour séduire les touristes exigeants, y compris le grand chef belge Gert De Mangeleer est un client régulier, qui y est client régulier depuis 2014! "Au départ, je voyais la Forêt-Noire comme une destination vieillotte pour personnes âgées, s'amuse-t-il. Mais à une époque, j'ai eu besoin de repos et j'ai finalement opté pour cette région. Dès mon arrivée dans cet hôtel, j'y ai découvert la tranquillité et la convivialité." Début 2020, en une seule nuit, un incendie a ravagé les chambres historiques de cet établissement luxe, y compris le plus ancien restaurant trois étoiles d'Allemagne, Schwarzwaldstube, le restaurant une étoile Köhlerstube et le Bauernstube. Récemment, le Traube Tonbach a rouvert. Il propose un gîte construit dans un bâtiment temporaire pour les deux restaurants étoilés, offrant une vue panoramique sur la vallée de Tonbach.

La piscine de l'hôtel Traube Tonbach., Traube Tonbach.
La piscine de l'hôtel Traube Tonbach. © Traube Tonbach.

Outre le Traube Tonbach, la région compte un autre hôtel 5-étoiles avec restaurant triplement étoilé: l'hôtel Bareiss situé à Baiersbronn, qui souffle ses septante bougies cette année. Pour l'occasion, on peut y déguster un menu spécial anniversaire dans un très beau cadre historique.

Le sauna de l'hôtel Pfauen., ROLAND KRIEG FOTODESIGN
Le sauna de l'hôtel Pfauen. © ROLAND KRIEG FOTODESIGN

5. Détente assurée

Arriver, se détendre, s'épanouir: telle est la devise du ElzLand Hotel Pfauen, nouvellement inauguré à Elzach-Oberprechtal. Doté d'un vaste spa, de panneaux solaires et d'infrastructures pour pratiquer le yoga et la méditation, cet hôtel bien-être mise sur la relaxation totale au vert. Le complexe se trouve à un jet de pierre de la vallée de l'Elz, une des plus belles régions du Bade-Wurtemberg méridional.

Autre adresses 100% détente: le Fritz Lauterbad à Freudenstadt-Lauterbad, qui en 2020, a raflé un German Design Award dans la catégorie Excellent Architecture. Ce nouvel hôtel design a convaincu le jury en présentant un mélange d'urbanité et d'éléments traditionnels de la Forêt-Noire. L'espace sauna et la piscine offrent une vue panoramique sur la vallée et les montagnes du Jura souabe.

Une séance de biohaking, SDP
Une séance de biohaking © SDP

6.Vive le biohacking

Sur plusieurs sites Web, ce concept est décrit comme une des tendances bien-être de 2021. Le biohacking permet l'optimisation du corps et de l'esprit grâce à des connaissances scientifiques. Le mode d'action est laissé à la libre appréciation de chacun, les adeptes étant libres de choisir leur méthode de "piratage du corps". Certains biohackers tentent de booster leur système immunitaire à l'aide de comprimés de vitamines, alors que d'autres préfèrent les traitements naturels. En proposant de nouvelles cures axées sur ce thème, l'espace bien-être de Bad Dürrheim vise notamment la purification du corps au travers de bains de forêt, de bains froids, de respiration, d'entraînements à l'air frais...

Le centre de visiteurs du parc national Ruhestein., BLOOMIMAGES HAMBURG
Le centre de visiteurs du parc national Ruhestein. © BLOOMIMAGES HAMBURG

7. Observer et s'informer

Cet été, un tout nouveau centre d'informations pour visiteurs a ouvert ses portes au parc national situé à proximité du col de Ruhestein. Pour son impressionnante réalisation, le bureau d'architectes Sturm und Wartzeck a privilégié le bois de la région proche et a trouvé son inspiration dans un amoncellement d'arbres tombés. L'attrait du centre est une tour d'observation de plus de trente-cinq mètres de hauteur offrant une vue panoramique sur la forêt de pins et d'épicéas. Outre ce centre d'infos, le bâtiment comporte un espace d'exposition, un bistro et même un cinéma.

La nouvelle tour d'observation Himmelsglück., SDP
La nouvelle tour d'observation Himmelsglück. © SDP

Et pour les amateurs de belvédères, la nouvelle tour d'observation Himmelsglück, située à Schömberg, offre une vue imprenable sur la Forêt-Noire septentrionale grâce à sa plate-forme perchée à 50 mètres de hauteur. Une vue qui se mérite car 300 marches doivent être gravies, à moins d'opter pour l'ascenseur panoramique. La descente, elle, se fait via un téléphérique qui traverse la forêt sur cinq cents mètres.

La Forêt-Noire dissimule plein de richesses insoupçonnées., Unplash/Michel Annaert
La Forêt-Noire dissimule plein de richesses insoupçonnées. © Unplash/Michel Annaert
De nombreux établissements pensent l'assiette de façon green et engagée. Démonstration avec le menu végétarien CO2 du restaurant bio Rose, à Hayingen-Ehestetten, qui donne des informations sur les ingrédients utilisés: provenance, empreinte carbone et nombre de kilomètres parcourus entre le producteur et la cuisine. A Bermaringen, l'enseigne en circuit court Feld-Wirtschaft du chef Wilhelm Schmid et de son épouse, Susanne Kopp, travaille, elle, carrément avec les produits du champ voisin. Le couple cultive ses propres légumes (oubliés), fleurs et aromates, garants d'un menu frais du jour, durable et bio entièrement fait maison.Avec environ 16.000 hectares de vignobles, le pays de Bade, situé à proximité de la Hesse rhénane, est la plus grande zone viticole d'Allemagne. Une route cycliste de 460 kilomètres longe cette région ensoleillée proche de la frontière suisse. En empruntant la Badische Weinstraße, les amateurs de sport et de bonnes bouteilles passent devant plus de trois cents domaines viticoles, boutiques spécialisées et autres arrêts culinaires où ils peuvent faire une pause. Le cépage le plus courant est le Spätburgunder, le pinot noir allemand, mais le Weißherbst (rosé), le Grauburgunder (pinot gris) et le Weißburgunder (pinot blanc) y sont également servis en abondance. Prosit!Le Kandelberg est incontestablement un des pôles d'attraction les plus populaires en Forêt-Noire. Du haut de ses 1241 mètres d'altitude, cette montagne offre une vue qui s'étend jusqu'aux Vosges et aux Alpes suisses. Les sportifs de tout poil, en particulier les marcheurs et les parapentistes, en sont friands. Cet été, l'auberge flambant neuve Bergwelt Kandel ouvre ses portes, pour le plus grand bonheur des amoureux d'alpinisme qui, eux aussi, ont de temps en temps besoin d'un break. Le grand bâtiment en bois abrite un restaurant flanqué d'un Biergarten, où des plats régionaux sont concoctés. Il dispose de plusieurs chambres d'hôtes et suites pour les visiteurs adeptes de petits déjeuners en pleine nature, baignés d'air pur montagnard.L'hôtel 5-étoiles Traube Tonbach à Baiersbronn, à tous les atouts pour séduire les touristes exigeants, y compris le grand chef belge Gert De Mangeleer est un client régulier, qui y est client régulier depuis 2014! "Au départ, je voyais la Forêt-Noire comme une destination vieillotte pour personnes âgées, s'amuse-t-il. Mais à une époque, j'ai eu besoin de repos et j'ai finalement opté pour cette région. Dès mon arrivée dans cet hôtel, j'y ai découvert la tranquillité et la convivialité." Début 2020, en une seule nuit, un incendie a ravagé les chambres historiques de cet établissement luxe, y compris le plus ancien restaurant trois étoiles d'Allemagne, Schwarzwaldstube, le restaurant une étoile Köhlerstube et le Bauernstube. Récemment, le Traube Tonbach a rouvert. Il propose un gîte construit dans un bâtiment temporaire pour les deux restaurants étoilés, offrant une vue panoramique sur la vallée de Tonbach.Outre le Traube Tonbach, la région compte un autre hôtel 5-étoiles avec restaurant triplement étoilé: l'hôtel Bareiss situé à Baiersbronn, qui souffle ses septante bougies cette année. Pour l'occasion, on peut y déguster un menu spécial anniversaire dans un très beau cadre historique.Arriver, se détendre, s'épanouir: telle est la devise du ElzLand Hotel Pfauen, nouvellement inauguré à Elzach-Oberprechtal. Doté d'un vaste spa, de panneaux solaires et d'infrastructures pour pratiquer le yoga et la méditation, cet hôtel bien-être mise sur la relaxation totale au vert. Le complexe se trouve à un jet de pierre de la vallée de l'Elz, une des plus belles régions du Bade-Wurtemberg méridional. Autre adresses 100% détente: le Fritz Lauterbad à Freudenstadt-Lauterbad, qui en 2020, a raflé un German Design Award dans la catégorie Excellent Architecture. Ce nouvel hôtel design a convaincu le jury en présentant un mélange d'urbanité et d'éléments traditionnels de la Forêt-Noire. L'espace sauna et la piscine offrent une vue panoramique sur la vallée et les montagnes du Jura souabe.Sur plusieurs sites Web, ce concept est décrit comme une des tendances bien-être de 2021. Le biohacking permet l'optimisation du corps et de l'esprit grâce à des connaissances scientifiques. Le mode d'action est laissé à la libre appréciation de chacun, les adeptes étant libres de choisir leur méthode de "piratage du corps". Certains biohackers tentent de booster leur système immunitaire à l'aide de comprimés de vitamines, alors que d'autres préfèrent les traitements naturels. En proposant de nouvelles cures axées sur ce thème, l'espace bien-être de Bad Dürrheim vise notamment la purification du corps au travers de bains de forêt, de bains froids, de respiration, d'entraînements à l'air frais...Cet été, un tout nouveau centre d'informations pour visiteurs a ouvert ses portes au parc national situé à proximité du col de Ruhestein. Pour son impressionnante réalisation, le bureau d'architectes Sturm und Wartzeck a privilégié le bois de la région proche et a trouvé son inspiration dans un amoncellement d'arbres tombés. L'attrait du centre est une tour d'observation de plus de trente-cinq mètres de hauteur offrant une vue panoramique sur la forêt de pins et d'épicéas. Outre ce centre d'infos, le bâtiment comporte un espace d'exposition, un bistro et même un cinéma. Et pour les amateurs de belvédères, la nouvelle tour d'observation Himmelsglück, située à Schömberg, offre une vue imprenable sur la Forêt-Noire septentrionale grâce à sa plate-forme perchée à 50 mètres de hauteur. Une vue qui se mérite car 300 marches doivent être gravies, à moins d'opter pour l'ascenseur panoramique. La descente, elle, se fait via un téléphérique qui traverse la forêt sur cinq cents mètres.