la beauté VENUE DU FROID

Cette fois, l’hiver est bien là et, avec lui, tous les petits désagréments qui mettent notre corps à rude épreuve. Les habitants des pays du Nord ont depuis longtemps développé leurs propres rituels pour s’en prémunir. Voire même en tirer le meilleur…

Le constat est sans appel : le mercure a définitivement pris ses quartiers d’hiver avec tout ce que cela implique pour notre peau. Soumise aux écarts de température entre le dehors frisquet et les intérieurs souvent surchauffés et mal ventilés, elle vire crocodile, s’écaille sur le corps et picote sur le visage. Le manque de lumière aussi ne joue hélas pas que sur le moral, lui qui a tendance à mettre en berne un teint déjà brouillé par les excès saisonniers d’une nourriture  » feel good « . Quitte à succomber au  » hygge  » – à moins que ce ne soit le  » lagom  » ? – à grand renfort de plaids, de bougies et de mugs remplis de thé fumant, pourquoi ne pas faire de même dans la salle de bains ? C’est que les cosmétiques venus du Nord ont tout saisi de l’air du temps : souvent formulés à base d’ingrédients naturels, ils proposent aussi des routines simples et parfaitement pensées pour aider le corps à faire face à des conditions climatiques rigoureuses.

la beauté VENUE DU FROID
© getty images / sdp

Tout nouvellement arrivée en Belgique, la marque suédoise Barnängen – ce qui signifie  » pré fleuri des enfants  » – résume très bien cette philosophie. Fondée à Stockholm il y a 150 ans, elle propose, à des prix très abordables, deux lignes de soins du corps. La première, baptisée Nordic Care, plus nutritive, contient, dans toutes ses galéniques, de la  » cold cream  » – une émulsion eau dans l’huile qui laisse sur la peau une sensation de froid lorsqu’on l’applique, d’où son nom. La seconde, appelée Nordic Rituals, positionnée comme le complément idéal des saunas et bains glacés dont les bénéfices ne sont plus à démontrer ( lire par ailleurs), contient aussi des ingrédients comme le bouleau, la fleur de sureau ou la mûre des marais, réputés pour leurs vertus médicinales.

La Véritable Crème de Laponie, Polaar, à partir de 29 euros les 200 ml.
La Véritable Crème de Laponie, Polaar, à partir de 29 euros les 200 ml.© getty images / sdp

Le secret de la peau douce

Dans le même esprit, mais en version beaucoup plus premium, Björk & Berries, label suédois également, à l’origine spécialisé dans la distillation de parfums à partir d’ingrédients de la forêt, a lancé plusieurs produits pour le corps aux noms évocateurs – Dark Rain, White Forest, Never Spring – racontant chacun à leur manière la poésie des saisons scandinaves. Dans les formules, les ingrédients bio et naturels à la pelle, la ligne Botanist est même 100 % vegan et promet ni plus ni moins, grâce à la présence d’huile de lin et d’eau de bouleau, que le renforcement du métabolisme cutané.

C’est encore plus au Nord que Daniel Kurbiel, lui-même fils d’explorateur polaire, fait l’expérience du grand froid lorsqu’il embarque à son tour sur un brise-glace. De cette mission scientifique à bord du Vagabond, il revient convaincu des bienfaits des plantes arctiques, aujourd’hui au coeur des cosmétiques de Polaar, qu’il développe en 2006. La Véritable Crème de Laponie, déclinée en version mains et corps, évoque, rien qu’au nom, un univers féerique qui fait écho à des souvenirs d’enfance. Une belle revisite des secrets de beauté ancestraux des femmes lapones, truffée d’extraits de framboises arctiques, d’airelles et de mûres des marais, trois puissants antioxydants riches en vitamines A, C et E.

Ligne vegan Botanist, Björk & Berries, à partir de 22 euros les 250 ml (disponible chez Freshlab, à Uccle).
Ligne vegan Botanist, Björk & Berries, à partir de 22 euros les 250 ml (disponible chez Freshlab, à Uccle).© getty images / sdp

Autre pays, autre recette, nettement moins glamour toutefois, adaptée par Neutrogena dans sa  » formule norvégienne  » et présente dans la plupart de ses références. A l’origine de celle-ci : la découverte d’un pédiatre en vacances dans le port de Bergen, surpris par la douceur des mains des marins aux visages pourtant burinés par le froid, le vent, le soleil et le sel. Une douceur étrange qu’il attribue très vite au contact quotidien de la peau avec de l’huile de poisson, aujourd’hui remplacée par un cocktail de glycérine, de vaseline et de paraffine qui hydrate tout en protégeant la barrière lipidique.

 » L’intelligence de la nature  »

Plus  » exotique  » encore, Natura Siberica, gamme russe et bio, s’est penchée sur les propriétés des herbes et des baies capables de pousser dans les terres hostiles de Sibérie. Des plantes souvent mises à mal par le climat et forcées de développer des mécanismes de défense que l’on retrouve désormais dans les actifs de produits couvrant un spectre complet de soins, allant des crèmes anti-âge aux shampooings, sans oublier une ligne Sauna & Spa inspirée de la tradition du banya russe, ce sauna humide où l’on n’hésite pas à se détoxifier le corps à coups de feuillages parfumés.

Changement de région mais pas de philosophie chez Pure Altitude, créé par la famille Sibuet à l’origine d’un petit empire dans l’hôtellerie de luxe. C’est à Megève, dans les Alpes françaises, que tout a commencé. S’appuyant sur  » l’intelligence de la nature  » qu’elle entend mettre au coeur même de ses formules, l’entreprise fait rapidement de l’edelweiss son ingrédient star, auquel s’ajoutent une cinquantaine de fleurs et de minéraux de montagne, la malachite notamment, présente dans toute la gamme corps. Il existe même une  » ligne extrême « , indiquée après un effort intense. Le Baume des Montagnes, plus particulièrement, agit comme un pansement réparateur sur un épiderme malmené par le soleil, le froid, le stress ou la pollution. Pour en accroître les bienfaits, il est même conseillé de préparer le terrain en posant sur la zone critique une serviette chaude et humide avant d’appliquer le baume chauffé au creux de la main en couche épaisse. Il ne reste plus qu’à recouvrir le tout de la serviette pendant cinq minutes et de renouveler l’opération si nécessaire.

Gamme Sauna & Spa, Natura Siberica, à partir de 15,99 euros les 370 ml (disponible chez Di et Delhaize).
Gamme Sauna & Spa, Natura Siberica, à partir de 15,99 euros les 370 ml (disponible chez Di et Delhaize).© getty images / sdp

La fontaine de glace de l'hôtel Naxhelet.
La fontaine de glace de l’hôtel Naxhelet.© sdp

Où s’offrir un sauna hors de l’ordinaire ?

En Finlande, où il est né il y a près de 2 000 ans, toutes les familles ou presque disposent d’un sauna à domicile. Si nous n’en sommes pas là, en Belgique, l’offre s’est largement diversifiée et la pratique popularisée. Bien qu’il existe des variantes question température et même design, le principe d’alternance entre chaud et froid reste quant à lui toujours le même. Une séance commence impérativement par une douche tiède – ne pas oublier les cheveux… Il est essentiel, ensuite, de bien se sécher car une peau humide entrave la sudation. Passez si possible par un bain de pieds chaud afin d’élever progressivement la température corporelle. Pour tirer un maximum de bénéfices de votre première séance, restez-y au minimum six minutes mais pas plus de quinze non plus. Installez-vous progressivement du banc le plus bas vers le plus élevé. Vient alors la phase de refroidissement. Prenez un bol d’air frais, de préférence à l’extérieur, tout en marchant et en respirant profondément. Passez ensuite à la douche… froide, en commençant par les pieds pour remonter peu à peu vers le haut du corps. Enfin, nec plus ultra si c’est possible : plongez-vous dans un bain froid en mettant bien la tête sous l’eau. Repassez alors par la cuve chaude pour les pieds et reposez-vous au moins un quart d’heure en buvant un rafraîchissement avant de repartir pour un tour.

Selon le lieu choisi, il est possible ensuite de pimenter l’expérience. A Thermae Grimbergen, dix saunas différents sont proposés mais il est surtout possible de prendre part à un  » aufguss  » soit une séance de  » versement  » d’eau mêlée à des huiles essentielles sur les pierres chaudes du sauna afin d’accroître la température et l’humidité du lieu. Un geste réalisé par un professionnel qui agite ensuite une serviette humide dans la pièce afin de faire circuler air chaud et air froid ce qui a pour conséquence d’optimiser la sudation et de favoriser la relaxation grâce aux parfums des huiles qui se diffusent ainsi plus largement. A Wanze, l’espace wellness de l’hôtel Naxhelet est doté d’une fontaine de glace pour booster encore le choc thermique, ainsi que d’une cabine de sel dans laquelle il fait bon se ressourcer dans un air ionisé et saturé en sel. A Bruxelles cette fois, dans le spa réservé aux clients de The Hotel, la cabine, certes assez petite, offre une vue à couper le souffle sur la ville, particulièrement à la nuit tombée. Plus insolite encore, la roulotte Sauna-Mobile de Nicolas Godeau se déplace jusque chez vous pour une journée – à condition toutefois de disposer d’un jardin suffisamment grand et accessible pour l’accueillir. Ce grand tonneau de bois de cèdre peut contenir jusqu’à quatre personnes assises, deux couchées et est chauffée à l’aide d’un authentique poêle à bois finlandais ! Une expérience qui peut être couplée avec la location d’un Nomad Bath, soit un bain d’extérieur en bois doté d’un poêle immergé qui chauffe l’eau par conduction thermique.

La séance de versement du Thermae Grimbergen.
La séance de versement du Thermae Grimbergen.© sdp

www.thermae.com

naxhelet.be

www.thehotel-brussels.be

Le Sauna-Mobile, livré à domicile.
Le Sauna-Mobile, livré à domicile.© sdp

www.sauna-mobile.be

nomadbath.be

Baume des Montagnes, Pure Altitude, 30 euros les 50 g.
Baume des Montagnes, Pure Altitude, 30 euros les 50 g.© getty images / sdp
Brume corps express Nordic Berry, Neutrogena, 6,99 euros les 200 ml.
Brume corps express Nordic Berry, Neutrogena, 6,99 euros les 200 ml.© getty images / sdp
Gamme Barnängen, à partir de 5,99 euros les 400 ml.
Gamme Barnängen, à partir de 5,99 euros les 400 ml.© getty images / sdp

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content