Rebelle dentelle: quand la haute couture casse les codes

© SDP
Anne-Françoise Moyson

Avec une audace folle, depuis vingt ans, la maison de couture On Aura Tout Vu bouscule la dentelle Leavers fabriquée à Caudry. En parfaite rebelle, elle casse les codes de cette matière ancestrale. Ça méritait bien une expo in situ.

S’auto-baptiser On Aura Tout Vu, quand on est une maison de haute couture, c’est se classer d’emblée dans l’atypique surréaliste. Mieux, c’est un engagement formel. A la tête de ce label parisien, on trouve Livia Stoianova et Yassen Samouilov, placés sous la protection de leur ange gardien cofondateur André De Sa Pessoa, décédé en 2005, les trois font la paire.

Leur histoire voit le jour pile au milieu des années 90, avec la création d’accessoires et de prêt-à-porter pour les grands noms de la mode, de Christian Dior à Yves Saint Laurent. En 2002, ils s’inscrivent officiellement dans le calendrier de la haute couture. Rien ne leur fait peur, leur univers décalé invite au pas de côté. Ils rhabillent l’opéra, le théâtre, la danse, le cabaret, Lady Gaga, Madonna, Beyoncé et Katy Perry. Mais surtout, à contre-courant, ils initient aussitôt une relation intime avec l’industrie dentellière caudrésienne. Tout simplement parce que «la dentelle Leavers est la quintessence de l’agilité, de la subtilité et de la délicatesse».

Ils osent tout avec elle: la couper, la découper, la mêler à la mousseline, au taffetas, l’ennoblir, la parer de pierres, de cabochons, de bois, la laquer pour l’apparenter au cuir, la calandrer pour s’amuser de sa nouvelle rigidité, la faire jouer à cache-cache avec d’autres matériaux, d’autres étoffes. En parfaits connaisseurs, ils ont arpenté tous ses méandres faisant d’elle une rebelle dentelle.

C’est donc le titre, au pluriel, d’une exposition qui fête leurs 20 ans de haute couture au Musée des dentelles et broderies, à Caudry, dans les Hauts-de-France. Dans ce riche terreau marqué par son histoire passée et présente, dans cet ancien atelier reconverti en espace muséal, On Aura Tout Vu invite à une déambulation rêveuse et iconoclaste. En sept chapitres anarcho-poétiques, on y découvre l’éclectisme des matériaux, des inspirations, la curiosité comme élément moteur, le détournement comme identité, l’imagination au pouvoir. Autant d’installations signatures qui donnent à voir la création de mode entendue comme fabrique de sensations. Avec, en bonus, une expérience immersive dans leur atelier, à Paris, qui fut l’appartement de Rose Bertin, la ministre des modes de Marie-Antoinette et la première influenceuse – qui dit mieux comme fantôme? Avec On Aura Tout Vu, ça sent toujours un peu le soufre.

(Re)belles dentelles, Musée des dentelles et broderies, à Caudry, France. musee-dentelle.caudry.fr

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content