Tsukemono d’oignons rouges

© DIANE HENDRIKX

Pour un bocal de 500 g

3 gros oignons rouges

1 oe c à s d’huile d’olive

Fleur de sel

Pour la marinade:

3 prunes salées japonaises (« umeboshi », à trouver en épicerie asiatique)

3 c à s de vinaigre de cidre

20 cl de bouillon dashi (sachet en poudre à utiliser en infusion, si possible de la marque Ariaké, à défaut les versions qu’on trouve en épicerie asiatique)

3 c à s de mirin

1 c à s de shoyu (sauce soja)

3 c à s d’huile d’olive

1 c à c de fleur de sel

1. Le jour d’avant, réaliser la marinade. Pour cela, enlever les noyaux des trois prunes. Hacher finement la chair. L’ajouter dans une casserole avec le vinaigre de cidre, le dashi, le mirin, le shoyu, l’huile d’olive et la fleur de sel. Porter à ébullition. Réserver dans un bocal.

2. Eplucher les oignons. Les couper selon le goût: rondelles, brunoise ou petits cubes. Saupoudrer de fleur de sel. Laisser reposer quelques minutes.

3. Saisir les oignons pendant quelques minutes dans une poêle préalablement huilée (1 oe cuillère d’huile d’olive) et chauffée. Verser les oignons dans la marinade.

4. Une fois la préparation refroidie, refermer le bocal et conserver au moins 12 heures au réfrigérateur avant l’utilisation.

Astuce: ce tsukemono accompagne à la perfection une terrine, une assiette de charcuterie ou même un ceviche de daurade.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content