Lady Di aurait fourni tous les numéros de la famille royale à un tabloïd en 1992, par vengeance

© Reuters

C’est par vengeance que la princesse Diana a transmis un annuaire privé de la famille royale à l’ex-tabloïd News of the World (NotW) pour « s’en prendre » à son mari Charles en 1992, l’année de leur séparation, a affirmé jeudi un ancien journaliste de cette publication.

« Elle traversait une passe très, très difficile », a expliqué Clive Goodman, ancien correspondant royal du NotW de Rupert Murdoch, lors du procès des écoutes téléphoniques où il comparaît en tant qu’accusé.

Il a affirmé que les documents lui avaient été adressés sous enveloppe: « C’est arrivé à mon bureau avec mon nom dessus ».

« Elle m’a dit qu’elle voulait que je voie l’importance du personnel de son mari, par rapport aux autres. Elle avait l’impression d’être submergée par l’entourage de son mari », a-t-il poursuivi.

« Elle recherchait un allié pour s’en prendre à lui », a ajouté Clive Goodman, soulignant que Diana « avait de (bonnes) relations avec plusieurs journalistes » de la presse britannique.

Diana, morte en 1997 à Paris dans un accident de voiture à 36 ans, s’est séparée de Charles en 1992 après 11 ans d’un mariage marqué par les infidélités. Le couple, qui a eu deux fils, William et Harry, a divorcé en 1996.

Clive Goodman, 56 ans, est poursuivi pour avoir payé des fonctionnaires pour obtenir un « Livre Vert », annuaire téléphonique du personnel et de membres de la famille royale.

Il a indiqué devant le tribunal d’Old Bailey qu’il s’était servi d’annuaires internes de la famille royale pour ses articles mais dément avoir versé de l’argent pour cela. En 2007, il a été emprisonné pour avoir écouté les téléphones de membres de la famille royale, de même que le détective privé Glenn Mulcaire.

Partner Content