PODCAST | C’est ici que tout a commencé: Laurence Bibot, la comédienne protéiforme

Aurélie Wehrlin Journaliste

Dans cet épisode de notre série C’est ici que tout a commencé, la comédienne belge Laurence Bibot nous emmène au Carrefour des 4 Bras puis dans la Forêt de Soignes. Là où enfant puis ado, elle s’est inventée mille vies, mille histoires.

On a vu Laurence Bibot sur scène, au cinéma, devant la caméra, derrière la caméra, à la radio, derrière un micro et même sous une collection de perruques,

On a vu Laurence Bibot sur scène, au cinéma, devant la caméra, derrière la caméra, à la radio, derrière un micro et même sous une collection de perruques,

Dans son curriculum vitae, depuis longtemps déjà (vous souvenez-vous de Miss Bricola?), les pépites se ramassent à la pelle. Et si Laurence Bibot est bien comédienne et humoriste, daronne et épouse de qui vous savez, elle fut d’abord une enfant à l’imaginaire débordant et une ado qui trouvait refuge sous les grands arbres de la Forêt de Soignes. La marche a des vertus thérapeutiques qu’elle ne sous-estime pas. De même, l’art du déguisement qu’elle pratique comme on respire.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

« C’est ici que tout a commencé » est le tout premier podcast lancé par le magazine Le Vif Weekend.

Ses 7 épisodes sont disponibles à l’écoute, au fil des semaines, du 8 juillet au 19 août, sur levifweekend.be/podcast et via les platesformes Spotify, Apple Music, Deezer et YouTube podcast.

AU PROGRAMME

Laurence Bibot, la comédienne protéiforme – le 8 juillet

Sang-Hoon Degeimbre, le chef aux mains vertes – le 15 juillet

Jean-Luc Fonck, le chanteur qui ne savait pas chanter – le 22 juillet

Barbara Abel, la reine du polar belge – le 29 juillet

Elvis Pompilio, le créateur de chapeaux qui n’a pas la grosse tête – le 5 août

Charlie Dupont, l’acteur qui sait philosopher – le 12 août

Anne Ruwet, la journaliste qui a le foot dans la peau – Le 19 août

Laurence Bibot: « Je ne suis pas sûre que j’aurais été capable de vivre ce que mes enfants vivent »

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici