Finir l’année en mode solidaire: et pourquoi pas donner de l’argent?

. © ILLUSTRATION KLAAS VERPLANCKE

Cette année, on se fait un cadeau au moral, à l’ego et à l’expérience de vie en offrant quelque chose à une association. Don d’argent, engagement de temps ou partage de compétences: que glisserez-vous sous votre beau sapin? Deuxième étape: s’engager ici et maintenant, même modestement.

Depuis 2016, Rolling douche permet aux personnes sans domicile fixe d’accéder à un point d’eau et à de l’intimité, pour se laver. L’association a aujourd’hui besoin d’un soutien financier pour continuer à exister.

Vous avez peut-être déjà repéré cet étonnant véhicule, stationné à proximité d’une place ou d’une gare bruxelloise. C’est le camping-car de Rolling douche, un véhicule équipé pour offrir aux SDF un point d’eau personnel, le temps d’un moment intime. « La fille d’un ami m’a parlé d’un service d’hygiène mobile parisien qui fonctionnait bien. J’avais travaillé dix-sept ans dans le social, j’avais du temps, je suis allé rencontrer la présidente et on a lancé ça chez nous, se souvient Pascal Biesemans. Des structures de douches en dur existaient à Bruxelles mais ce n’est pas anodin de quitter son carton, on a voulu aller à la rencontre des personnes sans-abri. »

Le camping-car doit être remplacé. L’avenir du concept dépend donc des dons.

L’accès à l’hygiène est indispensable à l’insertion, et la douche constitue un prétexte pour créer du lien: « Les gens savent qu’ils peuvent nous faire confiance, on est là à l’heure, par tous les temps, raconte l’éducateur social. On apprend à les connaître. S’ils demandent une couverture, on s’arrangera pour l’avoir la fois suivante, on connaît le réseau, on peut les aiguiller. Notre objectif est également de leur permettre d’accéder à un logement. » Après quatre ans et 5.000 douches, le camping-car acheté d’occasion doit être remplacé, d’autant qu’il ne répond plus aux normes environnementales. « L’avenir du concept dépend donc de dons. »

1.0rollingdoucheInstagramhttps://www.instagram.com/rich658

https://scontent.cdninstagram.com/v/t51.2885-15/e35/s480x480/82135596_814672695670022_5049389433725083819_n.jpg?_nc_ht=scontent.cdninstagram.com&_nc_cat=102&_nc_ohc=fsGROk5KZY4AX9-2DMx&tp=1&oh=a1b225ee7ef167ba19493769742ec2a6&oe=5FE9EE68480480

Et aussi…

Sauver Noël

Exceptionnellement, les hottes de l’association Ce soir, c’est Noël se sont vidées dès le printemps, quand quatre-vingts tablettes ont été offertes à des maisons de repos afin de permettre aux pensionnaires de garder des liens avec leurs proches durant le premier confinement. Alors que la vente de goodies est impossible en ce moment, l’association qui envoie le Père Noël au chevet de personnes hospitalisées cherche des fonds et promet une distribution grandiose.

1.0cscn_asblInstagramhttps://www.instagram.com/rich658

https://scontent.cdninstagram.com/v/t51.2885-15/sh0.08/e35/s640x640/80039215_210111996662308_303147643513627763_n.jpg?_nc_ht=scontent.cdninstagram.com&_nc_cat=104&_nc_ohc=2bdL2cy11v8AX9r18C0&tp=1&oh=a474d431122b3089f3c10c3cc6667a42&oe=5FE95D2A640640

Assurer une protection

BruZelle lutte contre la précarité menstruelle grâce à des distributions discrètes de serviettes hygiéniques. Tout au long de l’année, elle récupère des paquets de protections périodiques – ainsi que des trousses cousues par des bénévoles – avant de les donner lors de maraudes, de les déposer dans les prisons ou les maisons d’accueil de femmes victimes de violences… De nombreux points de collecte étant fermés, des dons en espèces sont nécessaires pour alimenter le stock via des achats en magasin.

1.0bruzelle.vzw.asblInstagramhttps://www.instagram.com/rich658

https://scontent.cdninstagram.com/v/t51.2885-15/e35/s480x480/123415315_275958003794191_572962122341136667_n.jpg?_nc_ht=scontent.cdninstagram.com&_nc_cat=107&_nc_ohc=mEMCL7ttto4AX9b1PE4&tp=1&oh=8d973c30e2d75f1c09176810c16411b7&oe=5FEA4039480480

Permettre une vie sociale

Non, on n’est pas obligé de participer à des ateliers de bricolage quand on veut se faire des amis et que l’on est un ado en situation de handicap moteur ou mental. En voyant leurs enfants grandir, deux mamans ont lancé No Limit 4 us, organisant des activités qui donnent vraiment envie quand on a entre 15 et 25 ans. Faire une fête, aller au ciné, au restaurant, partir en vacances en bande; les sorties sont ouvertes aux jeunes valides et nécessitent parfois de gros investissements logistiques (achat de fauteuil adapté pour participer à une course…).

Soutenir un projet original

Le financement participatif a le vent en poupe, et on trouve sur les grandes plates-formes telles que Ulule ou KissKissBankBank des projets associatifs en quête de participations financières. Pour soutenir spécifiquement des projets belges à impact positif, rendez-vous sur Growfunding. Actuellement, on peut par exemple donner un second souffle au repair café de Flémalle qui souhaite se relancer, ou permettre à Woman’D? de poursuivre ses missions aux côtés des femmes exilées victimes de violence.

1.0growfundingInstagramhttps://www.instagram.com/rich658

https://scontent.cdninstagram.com/v/t51.2885-15/e35/s480x480/127196996_214421623412826_8300924920312594864_n.jpg?_nc_ht=scontent.cdninstagram.com&_nc_cat=106&_nc_ohc=TSvPdSiu-iYAX86Rlqq&tp=1&oh=b44262bad1af508b009e8fec3ba85f5e&oe=5FE7DDC1480480

Faciliter l’après-cancer

Parmi les défis que doivent relever les personnes atteintes d’un cancer, celui du retour au travail est souvent minimisé. Travail & Cancer sensibilise les employeurs et propose des coachings individuels pour que la reprise se passe dans les meilleures conditions. Partant du constat que les salariés ayant subi cette maladie ont développé des compétences valorisables professionnellement, l’ASBL joue la carte de l’empowerment. Elle accompagne également les proches devant combiner travail et présence auprès du malade.

Ça ne coûte rien

– Toutes les associations le disent: un partage sur les réseaux sociaux ou de vive voix avec de futurs donateurs, bénévoles ou potentiels bénéficiaires a beaucoup de valeur.

– Regarder des vidéos publicitaires via l’appli GiveActions durant ses moments d’attente pour faire gonfler la cagnotte d’une ASBL.

– L’idée de Solikend.com? Proposer une nuit dans un chouette hôtel, puis reverser le montant du séjour à la cause de son choix.

– Pour tout achat effectué avec la Mastercard (gratuite) Goodpay, 5 centimes sont reversés à NewB et une organisation membre.

– Avant de passer commande sur les sites d’Hema, Asos, Decathlon, Booking, etc., un passage par le tunnel d’achat shop2hero.com fera en sorte qu’un pourcentage (en moyenne 5,5%) ira dans les caisses d’une ASBL choisie.

Finir l'année en mode solidaire: et pourquoi pas donner de l'argent?
© ILLUSTRATION KLAAS VERPLANCKE

En chiffres

Un repas au resto (30 euros/mois) = garantir la scolarité d’une fille et contribuer à son accès aux besoins de base via un parrainage Plan International (1000girls.be).

Un livre de poche (7 euros/mois) = le traitement d’un patient atteint du VIH (msf-azg.be).

Une place de cinéma (10 euros) = 20 cordes à sauter envoyées dans des camps de réfugiés ou des écoles via une HappyBox de unicef.fr.

Une pâtisserie (2,50 euros) = un repas offert par l’association Deux Euros Cinquante à des personnes en grande précarité.

40 euros

C’est le montant minimum du don pour bénéficier d’un avantage fiscal, tandis que 60% de la somme pourront être déduits sur vos revenus 2020 (contre seulement 45% autrefois).

Partner Content