En images: le retour des Fêtes galantes au château de Versailles

© Belgaimage

Le temps d’une soirée, ils se sont transformés en ducs, marquises, comtesses, barons ou preux chevaliers: lundi soir, quelque 700 Européens et Américains ont assisté, en costumes et perruques poudrées du XVIIIe siècle, aux « Fêtes Galantes » au château de Versailles près de Paris, annulées en 2020 et 2021 en raison du Covid-19.

Les passionnés de fêtes baroques participaient à un mariage comme autrefois dans la Chapelle royale du célèbre château, avant un bal costumé dans la galerie des Glaces, animé par les musiciens de l’Opéra royal, comme aux plus grandes heures de Versailles. L’accès était payant, à partir de 155 euros par personne.

Shawn et Kristine, la quarantaine, en costumes bleus et perruques loués au Canada, visitent les appartements royaux. Ils viennent de Vancouver et participent à cette fête pour la première fois. Ils avaient prévu ce voyage depuis 2019. Covid oblige, ils ont dû patienter deux ans.

« C’est une expérience extraordinaire de vivre cela à Versailles. Je suis venu avec ma femme et des amis des États-Unis pour ce moment unique »

Jonathan, éditeur à Los Angeles

Danseuse professionnelle, Claire, 30 ans, habitante de Nancy dans l’Est de la France, parée d’une robe de taffetas bleu, a offert à sa maman Marie-Christine, 61 ans, retraitée, en robe blanc cassée, cette soirée pour son anniversaire. « C’est magique de se retrouver ici avec ces robes à panier. Tout le monde est agréable et souriant. Ça fait un bien fou après les deux années que nous venons de vivre », confie Claire, sous les lustres de la galerie des Glaces.

1/9

2/9

3/9

4/9

5/9

6/9

7/9

8/9

9/9

1/9

2/9

3/9

4/9

5/9

6/9

7/9

8/9

9/9

« C’est une expérience extraordinaire de vivre cela à Versailles. Je suis venu avec ma femme et des amis des États-Unis pour ce moment unique », explique à son tour Jonathan, éditeur à Los Angeles de 50 ans, tout de rouge vêtu en costume de Lucifer avec une perruque à petites cornes de diable.

Bruno, la soixantaine, en costume Louis XVI fait de ses mains, le visage poudré et coiffé d’une magnifique perruque, est accompagné de Daniel en costume de Saturne baroque également « fait maison ».  Ce sont des fidèles: « Nous allons au carnaval de Venise, mais Versailles, c’est mythique et ça nous a manqué. C’est bon de retrouver les amis et de faire la fête comme on l’aime ».

« Les participants viennent prendre une petite revanche sur le temps qui passe. Ces deux dernières années ont été dures. Le sens de la fête est très emblématique du XVIIIe siècle », a observé Laurent Brunner, directeur de Versailles Spectacle et organisateur de l’événement.

Partner Content