La Première ministre finlandaise Sanna Marin prête à passer un test anti-drogue

Sanna Marin © AFP

La Première ministre finlandaise Sanna Marin, 36 ans, a assuré qu’elle ne verrait aucun inconvénient à se soumettre à un test de dépistage de drogues, après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo où on la voit danser lors d’une soirée et qui a donné lieu à des rumeurs sur une consommation de drogue.

« Je n’ai rien à cacher. Je n’ai pas consommé de drogue, et par conséquent, je n’ai pas de problème pour faire un test », a déclaré à la presse Sanna Marin, du Parti social-démocrate (SDP).

Largement partagée sur les réseaux sociaux, et publiée par différents medias, la vidéo montre la Première ministre dansant sans retenue avec un groupe de personnes.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

« Ces vidéos sont privées, elle sont été filmées dans des lieux privés », a ajouté la Première ministre. « Je passais une soirée avec des amis », a-t-elle expliqué.

La manière de danser de Mme Marin a été critiquée par certains qui ont jugé ce comportement peu convenable pour une Première ministre, alors que d’autres estimaient qu’elle avait le droit de se divertir avec des amis à un soirée privée.

Des rumeurs très controversées ont également circulé concernant des propos tenus par des personnes non identifiées sur les stupéfiants.

Le député Mikko Karna du Parti du Centre, qui fait partie de la coalition gouvernementale dirigée par Mme Marin, a déclaré jeudi dans un tweet qu’il « serait sage » que la Première ministre se soumette « volontairement à un test de détection de la drogue ».

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Mme Marin a déclaré que de l’alcool avait été bu au cours de cette soirée, tout en démentant avoir pris de la drogue ou avoir été témoin de consommation de drogue par des participants.

Antti Lindtman, chef du groupe SDP au parlement, a déclaré au cours d’une conférence de son parti jeudi que la Première ministre avait le soutien de son groupe.

« Je ne vois pas de gros problème à ce qu’elle danse avec des amis lors d’un évènement privé », a-t-il dit.

Quant au test anti-drogue, c’est à elle d’en juger, a ajouté M. Lindtman.

Mme Marin, plus jeune chef de gouvernement du monde lorsqu’elle a accédé à ce poste en 2019, a déjà subi le feu des critiques pour des soirées à sa résidence officielle.

En décembre 2021, Marin avait été critiquée pour avoir dansé jusqu’à l’aube alors qu’elle était cas contact pour le Covid-19.

Selon un sondage réalisé à l’époque pour la chaîne MTV3, les deux-tiers des personnes interrogées avaient estimé que la sortie festive de Mme Marin avait été « une grave erreur ».

Partner Content