Opinion

Kathleen Wuyard

Edito | Saint Valentin: le grand jeu, c’est toute l’année

Alors que Love Actually soufflera bientôt ses 20 bougies, peut-on toujours affirmer, à l’image du narrateur du film, que l’amour est présent partout? En ce qui concerne certains membres de son casting, la réponse est en suspens, l’interprète de la petite Daisy (la fille du personnage d’Emma Thompson) ayant récemment décrié l’objectification des protagonistes féminines dans ce qu’elle qualifie sans ambages de « film pourri ».

C’est qu’en deux décennies, les codes ont changé, et c’est tant mieux: ce qui passait hier pour le comble du romantisme est remis en perspective, tandis que la goujaterie qui voulait passer pour une séduction assumée est dénoncée… et que ça fait belle lurette que les femmes n’attendent plus d’être courtisées.

Et la Saint-Valentin alors? On passera sur la comédie romantique éponyme, incendiée par la critique, pour se concentrer sur l’amour, qui, s’il n’est pas partout, devrait peut-être l’être, et est en tout cas bien présent dans ces pages. Qu’il s’agisse de voguer sur la mer Rouge, de rencontrer Lufy, l’influenceuse la plus incontournable du plat pays, ou encore d’explorer l’impact de la maladie mentale sur le couple, la rédaction du Vif Weekend a mis comme chaque semaine tout son coeur dans le magazine – papier ou online – que vous avez sous les yeux.

Parce qu’en amour comme dans le journalisme, sortir le grand jeu, c’est toute l’année que ça se fait et pas uniquement le 14 février. Même si – vous ne nous en voudrez pas – on saisit l’occasion pour goûter les délices chocolatés de saison repérés par notre chroniqueur gastronomique.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content