Le Mondial 2022 du côté des méga riches à Dubaï

Yacht amarré à Doha Qatar © Getty Images

Profiter d’un évènement sportif planétaire du pont d’un navire de luxe: équipés d’une flottille de yachts amarrés dans la marina de Dubaï, c’est une des options cinq étoiles proposées par les Emirats arabes unis aux amateurs de foot fortunés, à l’occasion du Mondial au Qatar.

Située à une heure de vol du pays hôte, Dubaï fait partie des destinations du Golfe qui espèrent tirer profit de l’afflux de supporters en quête d’un éventail plus large d’hébergements et d’un accès plus aisé aux boissons alcoolisées.

A l’orée de la grand-messe du football mondial, qui débute dimanche, certaines entreprises de luxe exploitent le filon: tout est mis en oeuvre pour qu’une clientèle fortunée, sans billets pour les matches mais qui a des milliers de dollars à dépenser, puisse regarder les rencontres du Mondial sur grand écran depuis le pont supérieur d’un yacht. Moyennant le paiement de sommes parfois extravagantes.

« Celui-ci est à 20.000 dollars (environ 19.200 euros) la nuit », témoigne auprès de l’AFP la responsable marketing de Xclusive Yachts, Jainney Thakker, en désignant un des navires.

Fidèle au « bling-bling » local, le yacht en question, trois étages et 43 mètres de long, dispose d’un grand écran, d’un jacuzzi en extérieur, d’un bar et d’un salon chic avec des canapés en « L » et une reproduction d’un léopard en cristal scintillant. 

« Nous avons un chef à bord qui propose une cuisine gastronomique du monde entier », enchaîne Mme Thakker, qui précise que « le champagne coule à flot ».

Le navire, qui peut accueillir jusqu’à 125 personnes, fait partie de la flotte de yachts d’un blanc immaculé amarrés dans la Marina, tous fin prêts à accueillir l’afflux de supporters.  

Son jacuzzi extérieur offre une vue imprenable depuis la poupe. Et pour tous ceux qui souhaitent se rendre au Qatar pendant la Coupe du monde, la même société propose une offre spéciale à 100.000 dollars pour un voyage d’environ six jours.

Pour attirer les spectateurs du Mondial, les Émirats arabes unis offrent des visas à entrées multiples pour la somme -relativement modique- de 100 dirhams (27 dollars).

Crème de la crème

Selon Jainney Thakker, la société qui l’emploie a reçu plus de 15 réservations par nuit jusqu’à présent -la compétition dure un mois-, principalement pour des groupes de deux à trois personnes. « Ceux qui font appel à nous sont assurément les VIP, les vrais… Vous savez, les propriétaires de super-voitures, la vraie crème de la crème », précise-t-elle.

Dubaï se prépare en parallèle à accueillir des supporters à terre, dans des parcs, sur ses plages et dans son centre financier.

L’accès à une des fan zones érigée dans le port de Dubaï, équipée d’écrans géants, coûtera 21 dollars pour une place debout. Mais il faudra débourser plus de 920 dollars pour une table de huit personnes, tandis qu’une suite premium pour 15 personnes part à 3.676 dollars, avec boissons à volonté. 

Ces offres haut de gamme renforcent la réputation déjà bien établie de Dubaï comme destination de luxe, une image entretenue par des émissions de téléréalité, dont la série « Dubai Bling », qui connaît un succès mondial sur Netflix.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

L’émission met en scène des personnages décrits comme des millionnaires et trône en tête des programmes de la plateforme les plus visionnés dans tout le Moyen-Orient, bien que certains s’élèvent contre la description qui en est faite d’une ville qui, rappellent-ils, abrite également nombre de travailleurs migrants peu qualifiés.

La compagnie aérienne à bas prix Flydubai assurera elle au moins 30 vols aller-retour par jour vers Doha, la capitale qatarie, s’inscrivant dans le pont aérien quotidien de 160 navettes en provenance des villes du Golfe mis en place pour le Mondial.

Dans la région, « le marché du luxe de Dubaï et, dans une certaine mesure, d’Abou Dhabi, est probablement le mieux placé (…), à l’exception du Qatar, pour bénéficier de la Coupe du monde » et de ses retombées, affirme James Swanston, de Capital Economics, en pointant « son atmosphère plus libérale par rapport à d’autres pays du Golfe ». 

Partner Content