Dansaert: le quartier hype de Bruxelles ouvre tous les premiers dimanches du mois

Dansaert, c’est LE quartier hype de Bruxelles. Il s’étend de la Bourse au canal et de la Place du Marché aux Fleurs au Marché aux Poissons. Et, surtout, il est riche. Parce qu’il a su rester authentique tout accueillant la nouvelle garde de la mode, quelques galeries et musées pointus et des adresses food&drink qui décoiffent. Ce premier mai, c’est le lancement de ses Super Sunday, soit l’ouverture festive des commerces et lieux d’art tous les premiers dimanches du mois. On vous file la liste de nos spots préférés, histoire que vous puissiez vous aussi en profiter.

POUR FLÂNER

Le quartier se prête à la déambulation paresseuse. En sortant du métro Bourse ou après avoir posé votre Villo ! à l’une des nombreuses bornes qui quadrillent le quartier (Bourse, Dansaert, De Brouckère, Porte de Flandre, Quais, Jardin aux fleurs, rue de Laeken… toutes les emplacements sur villo.be), laissez-vous guider par l’instinct et l’envie du moment, traversez la place sainte Catherine, faites du lèche-vitrine. Ce premier mai, pas le choix, votre dresscode est déjà programmé : « endimanché ». Histoire de découvrir de classieuse façon les défilés des dernières collections des créateurs du quartier dans les rues ou les concerts en plein air et d’aller à la rencontre des commerçants qui proposeront de nombreuses surprises inattendues.

downtowndansaert.be

POUR S’IMMERGER DANS L’ART

Au musée

  • Centrale for Contemporary Art

C’est l’ancienne et première centrale électrique de Bruxelles, un bâtiment à moitié caché derrière l’ancien clocher de l’église Sainte Catherine. Aujourd’hui, elle abrite le centre d’art contemporain de la ville de Bruxelles, dans trois espaces distincts. Le premier (Hall) propose des expositions qui mettent souvent en dialogue un plasticien bruxellois et un artiste de son choix, ainsi que des expositions collectives. Le second (Lab et Box) acueille la création émergente. Un espace hybride, la vitrine, est visible de la rue Sainte Catherine, et met en scène la jeune création depuis 2021. 

centrale.brussels

  • La Bellone

Passé le portail classique et neutre du 46 de la rue de Flandre, et le long couloir neutre, on tombe sur une cour ouvrant elle-même sur la façade d’origine du bâtiment, ornée d’un buste de La Bellone, déesse de la guerre. Construite par l’architecte Cosyn, cette maison rappelle la Maison des Boulangers (Roi d’Espagne) du même architecte, située Grand Place. Voilà pour l’architecture.
Aujourd’hui, le bâtiment dans son ensemble, partie historique et partie neuve, abrite une maison de la création. Historiquement centre de documentation sur les arts de la scènes, il est aussi un lieu de rencontre entre les artistes, le public et les chercheurs et spécialistes dans le domaine des arts du spectacle. De nombreuses rencontres, séminaires et lectures, notamment, y ont lieu.

bellone.be

  • Passa Porta

C’est la maison internationale des littératures de Bruxelles. Un lieu plurilingue, une librairie, un endroit de rencontre – et de résidences- pour les auteurs et les lecteurs. Incontournable.

passaporta.be 

  • Mima

Il faut passer le canal et se diriger vers les anciennes brasseries Belvue pour découvrir ce musée d’art contemporain. Vaste et étonnant, il met à l’honneur la culture 2.0 et les artistes émergents et l’humour s’invite régulièrement à ses cimaises.

mimamuseum.eu

  • Kanal (to be)
KANAL-Centre Pompidou qui accueillera l’exposition collective « Between Art & Design, the Belgian Scene », composée par 34 designers. © ISOPIX

Encore un ancien édifice historique du quartier converti en lieu de culture. C’est ici l’icônique garage Citroen, véritable mini-ville en bordure de petite ceinture, qui se voit entièrement repensé en centre Pompidou belge. Les photos impressionnantes des travaux de démolition de toute une partie du bâtiment, en amorce de la nouvelle construction, sont visibles dans la station Yser. Et le lieu existe Extra-Muros, dans différentes expositions, avant de déménager dans ses nouveaux murs, en 2024. LE C.I.II.III.IV.A, centre d’architecture de la ville, partagera ce lieu.

kanal.brussels

  • Alice Gallery

C’est la petite sœur du Mima. Enfin, petite dans le format, rez de chaussée d’un bâtiment neuf caché dans  une des impasses entre la place sainte Catherine et la rue de Flandre. Mais grande, en réalité :  c’est le projet de départ des fondateurs du musée. Malgré son grand frère cadet, elle est toujours là, et accueille régulièrement ce qui se fait de plus pointu en création contemporaine, sculpture, peinture, etc.

alicebxl.com

  • Musée belge de la Franc Maçonnerie

Plutôt méconnu, le musée se niche dans l’hôtel Dewez, vaste demeure d’architecture néoclassique de la rue de Laeken. Il expose des objets témoins de ce mouvement discret. Des visites sont prévues pour les groupes, et tous les jeudis, la visite est possible en nocturne.

mbfm.be

Aux théâtres

  • Bronks

Théâtre jeune public, le lieu propose des pièces, théâtre, danse ou cirque, pour les têtes blondes et leurs parents, mais organise aussi régulièrement des animations hors les murs, sur la placette située devant leur bâtiment moderne.

bronks.be

  • Kaaitheater

Niché dans un bâtiment moderniste, l’ancien Luna théâtre, le lieu est un must pour toute personne curieuse de création théâtrale moderne, performances osées et danse contemporaine. Rosas s’y produit régulièrement. Avant de profondes transformations qui le verront se faire intégrer au nouveau Kanal-Centre Pompidou, il sera cette année le centre du Kunstenfestivaldesarts, festival de spectacle vivant international, à la programmation pointue et hyper qualitative.

kaaitheater.be

kfda.be, festival du 07 au  28 mai, resto (tlj), fête (ve) et concert et soirée dj (sa) au Kaai en marge de la programmation.

Au ciné

  • UGC De Brouckère

         Ok, c’est un UGC, on ne parle donc que peu de cinéma d’avant-garde ou d’art et essai ici. Plutôt des blockbuster à l’affiche. Mais…, ce cinéma est tout simplement un incontournable pour les cinéphiles historiens dans l’âme. Parce qu’il prend place dans l’ancien cinéma Eldorado – un des nombreux cinémas de ce quartier, à la grande époque du cinéma avant l’avènement de la télévision, et sa grande salle, de style Art Déco, est tout simplement classée au patrimoine culturel de Belgique.

            ugc.be

  • Palace

          Le cinéma, tout juste rénové, occupe le bâtiment historique de l’ancien hôtel des ventes de la ville de Bruxelles. Il deviendra le Pathé Palace, sous l’impulsion de Charles Pathé lui-même. Aujourd’hui entièrement rénové, il propose quatre salles dernier cri, un espace de restauration et un espace d’exposition derrière l’antique façade où trône fièrement le coq, emblème de la maison Pathé.

cinema-palace.be

Dans un livre

  • Tulitu

Pour lire heureux, lisez indépendant. Et fier. Ce pourrait être le mantra de cette petite librairie de quartier. Située rue de Flandre, pilotée par Ariane-la-passionnée, elle offre une belle sélection d’ouvrage traitant des sujets féministes et LGBTQ+, du Québec, mais aussi les classiques et les pépites coup de cœur de la libraire. Et si vous ne trouvez pas votre bonheur, elle se fera un plaisir de le commander. En outre, c’est une librairie qui vit avec ses lecteurs et ses auteurs : des rencontres y sont régulièrement organisées. Notre coup de cœur du quartier !

tulitu.be

POUR MANGER

Chic

  • Gramm

« Cuisine française de qualité à Bruxelles », Gramm est une adresse épurée, dans l’assiette comme sur les murs. Ici, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté. Le chef, Kenzo Nakata, est mi-breton, mi-japonais, ça ne s’invente pas. Récompensé par Gault et Millaud en 2018, le lieu sert une cuisine fusion bien sentie, et préparée à partir de produits locaux.

grammrestaurant.be

  • Strofilia

De la Grèce dans l’assiette, oui ! Du cliché, non ! Oubliez la terne salade de feta, le dakos mouillé ou les calamars mal grillés. Ici, c’est l’art gastronomique hellénique porté haut, très haut. D’abord, il y a le lieu. Une ancienne réserve de vin à l’arrière, poutres apparentes et moellons, version tablées généreuses. A l’avant, c’est design contemporain, blanc virginal et touches de couleurs vives, pour un tête-à-tête classieux. Deux pièces, deux ambiances. Mais où que vous soyez, vous serez séduits par l’assiette, qui revisite les classiques grecs, mini portions, maxi goût, de façon moderne et goûteuse. Nos mezzes préférés ? Le Fava, purée de pois jaune, l’assiette de poissons fumés, le poulpe grillé ou encore l’espadon, fenouil et basilic. Les allergènes sont mentionnés, les végétariens ne sont pas oubliés. Bref, tous les éléments sont réunis pour passer une très agréable soirée. Et la carte des vins et ouzo est à l’avenant.

strofilia.brussels

  • Chez Henri

Cuisine ouverte, murs blancs, mini terrasse, et classiques belges revisités. C’est le combo gagnant de cette adresse qui n’est certes pas toute neuve, mais qui gagne à être visitée encore et encore. La carte s’adapte à la saison, en ce moment, l’asperge est à l’honneur, de même que l’agneau des prés servis avec de l’ail des ours. Et toujours la suggestion carnée du chef.

restohenri.be

  • Le comptoir Winery

Fondé place Brugman en 2004, ce précurseur du bar à vin bruxellois a fait depuis des petits. Dont l’adresse rue Lepage. La philosophie du lieu ? Proposer une large palette de vins vivants et naturels, accompagnés de planches à grignoter. Un must aux beaux jours, en terrasse, et par temps pluvieux, en réconfort absolu. Le plus de l’adresse ? La fine connaissance des vigneronnes et des vignerons proposés ici, dont on vous parlera comme si c’était des amis.

winery.be

(attention, cette adresse est temporairement fermée, mais devrait réouvrir fin juin)

  • Signora Ava

Ici, c’est la côte amalfitaine, terre d’origine du patron et du chef, qui s’invite dans l’assiette. Dans un lieu de poche, quelques tables et beaucoup de chaleur vous accueille pour une soirée classe… en toute italienne décontraction.

signorava.com

  • Restaurant François

On est accueilli, qu’il pleuve, vente, neige ou fasse grand soleil, par le sourire du voiturier. Ça annonce la couleur de ce lieu un peu mythique et très très chic d’un coin de la place sainte Catherine. L’invité d’honneur est inconstablement le poisson, qu’on découvre sous toutes ses formes. Mention plus que bien pour le homard, que vous dégusterez protégé par votre bavoir siglé. Et si vous préférez vous régalez à la maison, le traiteur de la maison jouxte l’établissement.

restaurant-françois.be

Vite fait, bon fait

  • Charli Salé

Charli, c’est LE boulanger du quartier. Cet ancien chef français s’est converti à son arrivée en Belgique dans la boulange. Au final, un pain craquant (mention spéciale pour la baguette aux céréales), des pâtisseries simples mais hyper efficace (ha, ce tatin), un travail de l’équipe à vue, et une boutique qui ne désemplit jamais. Pour satisfaire les becs salés, Charly a ouvert, pile en face de la boulangerie, Charly Salé, soit un salon de dégustation de déclinaisons salées des classiques, tartelettes ou éclairs. Le tout évidemment fait maison avec des produits frais. La boutique est un pop up, qui fermera normalement en juillet. Profitez-en tant qu’il est temps.

charliboulangerie.com et charli salé sur facebook

  • Le Pain Quotidien

 Un classique qu’on retrouve dans toutes les grandes villes et aux quatre coins de Bruxelles, on vous l’accorde. Mais savez-vous que c’est rue Dansaert que la première boutique d’Alain Coumont a ouvert en 1990 ? Minuscule et cosy, il propose malgré tout l’éventail de la gamme de ses grands frères.

lepainquotidien.com

  • Nona
© MICHEL VERLINDEN

C’était une ancienne (très) vieille boulangerie du centre. Rénovée voici dix ans pour y accueillir un traiteur et un restaurant (l’éphémère mais regretté Délicatessen), le lieu à l’architecture classique et classieuse accueille désormais une pizzeria hype, qui ne désemplit pas. Tous les soirs, une longue queue atteste de la qualités de la production de l’endroit. De la cuisine italienne, et des ingrédients noir-jaune-rouge. Tout à côté de l’adresse de la rue sainte Catherine, un « Nona pasta » vient d’ouvrir. Ce qu’il y a dans l’assiette est indiqué dans le nom de cette petite sœur.

nonalife.be

  • Noordzee/La Mer du Nord

Quand on parle de sainte Catherine, on peut difficilement faire l’impasse sur le Noordzee. Cette poissonnerie, à l’angle de la place, ne passe pas inaperçue. D’un côté, son large étal de poisson ultra-frais, de l’autre, un service traiteur et un fish-bar qui s’étale largement sur la place. On s’attable aux mange-debouts pour une croquette de crevettes, un kibeling (poisson pané) ou des couteaux à la plancha, avec la petit blanc qui va bien.

noordzeemerdunord.be

  • Chicago

La première adresse avait ouvert dans un ancien lieu industriel. Vaste, et ouverte seulement en journée, elle offre un espace enfant et propose une carte de brunch tout le long de la journée et les plats et boissons sont aussi à emporter. La trattoria a ouvert ses portes depuis peu, un peu plus loin dans la rue. Là, c’est la cuisine italienne qui est mise à l’honneur. Décontraction et gourmandise sont communes aux deux lieux.

chicagocafe.be

  • Gaston

Pour une glace qui claque. A déguster, aux beaux jours, les pieds (presque) dans l’eau, au bord des bassins du quai aux briques. Une adresse jeune, mais classique désormais.

glaciergaston.be

  • Kumiko

L’adresse est bien cachée, dans une ruelle qui débouche rue Dansaert. C’est un restaurant fusion asiatique, façon fast-food, où les dumpling côtoient les burgers, bowls et salades japonisantes. Le soir, des concerts sont organisés en cave et l’été, la large terrasse façon cour d’école est hyper agréable, à l’abri du tumulte de la ville.

kumiko.be

Pas cher, et authentique

  • Beijingya

Vous ne vous rendrez pas là pour le cadre, mais bien pour y savourer une cuisine chinoise 100% authentique, comme là-bas, à Pékin. C’est un expat qui nous y a emmenée, et il nous a confié se sentir comme là-bas chaque fois qu’il pousse la porte de ce restaurant familial. Les plus sages choisiront des scampis aux légumes ou du pak choi, les plus hardis, des tripes marinées aux épices.

bejingyabrussels.com

  • Le petit chou

Bon et belge. Si vous voulez vous régalez d’une carbonade flamande ou d’un stoemp saucisse sur une des plus belles places du quartier, rendez-vous au Petit Chou. Service sans façon et brusseleir compris. La salade au chèvre et pommes chaudes est aussi un incontournable. Quand il était encore parmi nous, Arno s’attablait à la table du coin de la terrasse, pour regarder les gens passer.

Rue du vieux marché aux grains, 2A (pas de site internet)

  • Thien Long

Ces deux là forment le couple le plus adorable du marché de gastronomie simplissime du quartier. Informaticiens la journée, ils investissent leur lieu mouchoir de poche le soir tombé. Lui au service, prévenant et affable, elle en cuisine. Lui est belge, elle, vietnamienne. C’est pour retrouver les goûts et saveurs de la cuisine de sa grand-mère qu’elle a ouvert cette mini adresse. Il faut être patient, tout est fait minute, et, comme elle est seule aux fourneaux, les plats arrivent parfois les uns après les autres. Mais au final, c’est tellement bon et authentique, qu’on s’en fout un peu.

  • Walvis

L’endroit idéal pour une salade ou un burger, face au canal. En été, la large terrasse invite aux apéros prolongés. Coin kids friendly ici aussi.

C’est Senem Onal qui a repris le Walvis il y a 9 ans et c’est elle qui a décidé d’y organiser des concerts, et surtout David Chazam, programmateur qui fait tout le travail autour des concerts. Jordan Greenwood est lui co gérant 

Des concerts sont régulièrement organisés, sous l’impulsion de Senem Onal – qui a repris l’établissement il y a 9 ans – et David Chazam, en charge de la programmation.

cafewalvis.eatbu.com

POUR BOIRE UN VERRE

A l’ancienne

  • Daringman/ Chez Martine

Un lieu de poche, vraiment. Un autre fief de feu Arno. Les bancs de bois blonds accueillent les travailleurs nomades ou les amateurs de café cosy en journée. En soirée, l’ambiance se chauffe, et il n’est pas rare que le lieu se transforme en piste de danse certains soirs. Mythique.

Daringman sur facebook

  • Roskam

Ici, pas de déco moderne, d’ambiance hype ou d’éclairage étudié. C’est le café à l’ancienne, bar en bois et céramique au sol. Une terrasse de poche, un vaste choix de bière et, surtout, une programmation musicale hebdomadaire d’hyper qualité. L’endroit idéal pour finir le dimanche en beautés.

cafe-roskam.be

  • Monk

Stam café par excellence, ce bruincaffée est un bistrot de quartier entièrement rénové. Banquettes de bois brun foncé, grands miroirs, carrelage à damier, le lieu est dominé par un piano à queue. Il se divise en deux parties, café à l’avant et restaurant à plat unique (spaghetti), à l’arrière. Dans le café, saucisses et fromages à la coupe sont également proposés.

Monk.be

  • Le laboureur

La terrasse du Laboureur profite d’un ensolleillement idéal. Située en coin des rues de Flandre et Lepage, l’astre l’honore à peu près toute la journée. C’est un lieu où subsiste encore, timidement certes, mais encore, une certaine mixité, bobos du quartier contre habitants historiques. Il sert une petite cuisine de friture et la bière n’y est pas chère. La façade et la salle de consommation sont classés.

Nouvelle mouture

  • De Markten

C’est la cafétéria du centre culturel flamand du quartier. On y sert, dans un cadre cosy et tamisé, des plats d’inspiration world (bowls, planche de tapenades, limonades maison…) Les plus ? L’immense terrasse sous les platanes de la place, et l’espace co-working, longue table avec prises à disposition.

cafedemarkten.be

  • Au Bassin

L’endroit, qui donne sur le quai aux briques, est nouveau, vaste et clair. Son vaste patio permet de prendre un verre presqu’à l’extérieur quand il pleut. Sa terrasse se prolonge jusqu’aux bassins. On y sert un large choix de bières mais aussi une boisson maison au gingembre. Vous y retrouverez toute une série de jeux de plateau pour agrémenter vos soirées et des soirées Jam y sont régulièrement organisées.

  • Brussels Beer Project

On ne présente plus la brasserie made in Bruxelles. Ses cuves sont abritées au cœur du quartier Dansaert, et le lieu permet la dégustation de toutes les bières de la maison, dont certaines sont disponibles à la pression.

beerproject.be

  • Barbeton

Un angle de rue, une plaine de jeu en face, un extrême dépouillement dans sa déco et une carte qui tient le jeu du petit déjeuner à la soirée.

Barbeton sur facebook

POUR FAIRE DU SHOPPING

Fringues

  • Oxfam Solidarity

La boutique de la rue de Flandre est dédiée aux fringues Vintage. L’étalage y est toujours classe et tendance, et il est possible d’y dénicher des perles à prix très doux.

  • Docks Caviar

Un grand choix de vintage pour cette boutique aux prix un peu plus élevés qu’Oxfam, sa voisine, mais qui propose un choix immense.

  • Les boutiques de créateurs

Pour une promenade au pays du style, parcourez la rue Dansaert du Beurschouwburg au canal. Les boutiques de créateurs et de marques de niche y sont nombreuses. Notre préférée ? Underwear, une boutique de sous-vêtement hyper classes.

POUR SE DÉTENDRE

  • Savagan Coiffure

L’adresse avait autrefois pignon sur rue, place sainte Catherine, devant la Centrale. Elle est aujourd’hui plus au calme, près des bassins des quais. Mais la philosophie n’a pas changé. Vous vous installerez devant une grande table centrale, histoire d’échanger non pas seulement avec votre coiffeur ou coiffeuse mais aussi avec les autres clients. Les coupes sont étudiées pour n’avoir que peu besoin de soin particulier chez vous. Un coup de sèche cheveux après le shampoing, généralement, ça suffit. Et l’intérieur signé Dany Venlet séduira les plus esthètes d’entre vous. 

savaganbrussels.com

  • Massage Thibétain

 Stressé, fatigué, surbooké? Envolez vous le temps d’un massage au Tibetan Health Center, situé rue de Flandre. Les gestes sont sûrs, la parenthèse hors du temps garantie. Le massage tibétain basique est à 50 euros, mais le lieu propose aussi des séances de yoga, de réflexologie plantaire ou pour femmes enceintes. Parmi d’autres. 

wellnessbrussels.wixsite.com/tibetanhealthcenter

POUR UN PEU TOUT CA
  • L’Archiduc

https://www.instagram.com/p/COVv0Goh-7i/?utm_source=ig_web_copy_link

Si il faut un lieu historique, emblématique, strass mais pas paillettes, tout ce qui brille tout en étant cosy et caché, c’est bien l’Archiduc. Rendez-vous incontournable des stars de la musique (Lady Gaga et Tony Benettt, lors de leur passage à Bruxelles, c’est LA qu’ils étaient), on y savoure jusqu’aux petites heures son ambiance hors du temps, moquette et miroir et piano à queue. Un lieu aux mille histoires et autant de surprises. Allergies au jazz s’abstenir.

archiduc.net

  • Jardin Hospice

C’est l’histoire d’un lieu historique, un hospice pour vieillard, l’institut Pachéco, un des plus vieux de la capitale, niché en plein Béguinage de Bruxelles, derrière la place sainte Catherine. Vieillissant, il est aujourd’hui un lieu d’occupation temporaire. Son jardin, classé depuis 1997, accueille guinguette, jeux de société, soirées dansantes ou musicales. Le lieu est ouvert aux habitants du quartier et d’ailleurs. 

grand-hospice.brussels

  • Le jardin de ma sœur

Guinguette de quartier, le jardin de ma soeur c’est un estaminet au grand coeur. Sur le coin de la rue du Grand Hospice, le lieu a une programmation de café théâtre et concerts. Lorsque les artistes sont un peu loin, il est tout simplement un lieu de pause et de pose, où on savoure des planches gourmandes et des bières belges en refaisant le monde. Aux jours soleil, une petite terrasse ouvre sur les quais. Arthème, son proprio, connait sur le bout des doigts l’histoire du quartier. Aller là, c’est plonger dans le passé en imaginant demain et en profitant du présent. 

lejardindemasoeur.be

  • MAD

C’est la maison de la création, nichée en plein milieu de ce quartier qui bouillonne, justement, de cette création. MAD, home of creators, encourage et supporte les entrepreneurs du monde de la mode et du design. Conférence, évenements, expositions sont au menu de cette grande maison ouverte à l’innovation. En ce moment, l’exposition In fieri s’y donne à voir, dans le cadre de la Brussels Jewelery Week. Sa scénographie a été confiée à Ohme, collectif qui fait le lien entre le monde des arts et de la science. Intriguant, esthétisant, hypnotisant. 

mad.brussels

Expo in fieri, jusqu’au 08/05

ohme.be

Partner Content