Les plus belles plages du monde 5/6: Reynisfjara en Islande

La plage de sable noir de Rynisfjara. © Mlenny Getty Images

Cet été le Vif Weekend vous fait découvrir les plus belles plages du monde. Cette semaine, cap vers le Nord de l’Islande pour découvrir Reynisfjara, mondialement connue pour son sable noir. Et aussi… pour la dangerosité de ses flots.

Sol sombre et immenses rochers, la plage de Reynisfjara offre un décor unique à ses visiteurs. Située dans le Sud de l’Islande, elle est le fruit de l’activité volcanique de l’île. En effet, techniquement, lorsque la lave rencontre l’eau, elle se refroidit, se décomposant, par un processus chimique, en débris, formant du sable d’un noir profond. Celui qu’on retrouve à Reynisfjara. Si ce type de plage existe à d’autres endroits du globe, Reynisfjara reste la plus proche d’Europe. Mais ce n’est pas sa seule particularité.

D’immenses rochers ponctuent son paysage, tels des géants jaillissant de l’eau. Il s’agit d’orgues basaltiques, nommés Reynisdrangar, fruits d’éruptions volcaniques où la lave se durcit subitement au contact de l’air et donne des rochers aux formes originales. Impressionnants et torturés, ils sont reconnaissables au premier coup d’œil et forgent l’identité de l’île. Cette explication scientifique – rencontre de la lave et de l’eau – est intéressante, mais le plus intriguant reste les légendes qui entourent ce phénomène.

En effet, selon le folklore islandais, ces grands blocs étaient autrefois des trolls passant leur temps à tirer les navires vers le rivage. Une nuit, ces derniers ne voyant pas le temps passer, les premiers rayons du soleil pointant le bout de leur nez, ils furent instantanément transformés en pierre.

Cette plage est d’autant plus mythique qu’elle a également accueilli le tournage de la 7e saison de Game of Thrones. Note pour les connaisseurs : elle a été choisie pour représenter la plage près de la forteresse d’Eastwatch, au-delà du mur.

Le village de Vik.
Le village de Vik. © jacquesvandinteren Getty Images

Mais prenez garde. Si la plage de Reynisfjara est belle à regarder, mieux vaut ne pas s’y baigner. Au-delà de la température – la mer en hiver est en moyenne à 3°C – les courants marins de cette région sont tristement célèbres pour ses morts emportés. En 2021, une jeune touriste chinoise a été prise par les vagues, son corps sans vie finalement retrouvé au large. Ce n’était pas le premier accident du genre. Les autorités d’Islande mettent donc régulièrement en garde les touristes contre les eaux agitées.

La visite de Reynisfjara est également un excellent prétexte pour découvrir l’Islande dans son entièreté. A proximité de la plage, le petit village de Vík est idéal pour se reposer avant de parcourir le reste de l’île. Il est dominé par l’un des plus grands glaciers d’Islande, Mýrdalsjökull, qui recouvre l’un des volcans les plus actifs du pays, Katia, dont la dernière éruption date de 1918. Visible de loin depuis la plage de Reynisfjara, le cap de Dyrhólaey est également un lieu immanquable. Cette arche rocheuse propose une vue imprenable sur les eaux islandaises comme d’ailleurs sur le reste de la côte.

Et puis, l’Islande est riche de sites à découvrir. Au sud, par exemple, on peut découvrir la cascade de Skogafoss, la carcasse d’un avion américain crashé sur la côte islandaise en 1973 ou encore la grotte Hjörleifshöfði dont l’une des ouvertures ressemble étrangement à la silhouette de Maitre Yoda dans Star Wars. Seule exigence pour explorer le pays : être motorisé, la voiture restant le moyen de transport phare de l’île.

Par Shirine Ghaemmaghami

En pratique

Quand y aller ?

En juillet et en août pour une météo clémente, en novembre et en décembre pour des paysages enneigés.

Comment ?

Vols directs depuis Bruxelles National (Icelandair/ 3h15)

Que faire à proximité ?

Découvrir la cascade de Skogafoss

Se baigner dans la piscine extérieure de Seljavallalaug

Observer la silhouette de Maître Yoda dans la grotte Hjörleifshöfði

Admirer la vue depuis le cap de Dyrhólaey, découvrir l’épave du DC-3. Se balader sur le port et aller au marché aux poissons

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content