Ibiza, l’île où règne aussi une atmosphère bohème

Une finca délabrée, au milieu de nulle part: le décor parfait pour se bâtir une nouvelle vie... © National

Installée dans le nord de l’île après un coup de cœur qui l’a surprise elle-même, l’entrepreneuse belge Ellen Wauters nous dévoile une facette méconnue de son «havre de paix». Une balade loin des clichés et des boîtes de nuit.

Il y a deux ans, Ellen Wauters, 33 ans, s’apprête à vivre un nouveau chapitre de sa vie quand elle débarque à Ibiza. «J’avais ma propre agence immobilière. Une activité que je combinais avec la décoration d’intérieur et divers concepts de réception. Mais je me suis rendu compte que ce rythme et cette «course à l’argent» n’était plus faits pour moi», explique-t-elle. C’est par hasard, en surfant sur Internet, qu’elle tombe sur une finca délabrée entourée d’un vaste domaine au milieu d’une nature immense. Elle est immédiatement séduite et elle part s’y installer durant six mois, en pleine pandémie. Elle sait, à ce moment-là, que sa rupture avec la Belgique sera plus douce: «En posant le pied sur l’île, je sais qu’il n’y a pas de retour en arrière possible.»

© National

Après une période de rénovation, l’Anversoise imagine un endroit entièrement dédié à la détente et à la spiritualité: Común, qui permet à ses visiteurs de se recentrer sur eux-mêmes comme Ellen l’a fait en venant à Ibiza. Elle frappe aux portes des agriculteurs voisins pour obtenir des amandiers afin de décorer le plafond, mélange la terre des alentours de la maison dans la maçonnerie des murs et, grâce à plusieurs puits de lumière, apporte un supplément d’âme à la bâtisse sans modifier le caractère un peu froid de la finca. Pour l’intérieur? Elle laisse parler ses racines en collaborant avec divers designers et artistes belges: Koen Van Guijze pour les lampes, Isabelle Yamamoto pour la literie et les textiles, ou Cédric Etienne (Studio Corkinho) pour les meubles.

Si plusieurs designers belges ont conçu l’intérieur, la nature environnante, elle, a offert quelques matériaux. La terre autour de la maison, par exemple, a servi à façonner les murs, tandis que les amandiers ont aidé à consolider – et embellir – le plafond.

1/2

Si plusieurs designers belges ont conçu l’intérieur, la nature environnante, elle, a offert quelques matériaux. La terre autour de la maison, par exemple, a servi à façonner les murs, tandis que les amandiers ont aidé à consolider – et embellir – le plafond.

2/2

Si plusieurs designers belges ont conçu l’intérieur, la nature environnante, elle, a offert quelques matériaux. La terre autour de la maison, par exemple, a servi à façonner les murs, tandis que les amandiers ont aidé à consolider – et embellir – le plafond.

1/2

Si plusieurs designers belges ont conçu l’intérieur, la nature environnante, elle, a offert quelques matériaux. La terre autour de la maison, par exemple, a servi à façonner les murs, tandis que les amandiers ont aidé à consolider – et embellir – le plafond.

2/2

La suite de l’histoire: une véritable renaissance, mais aussi la découverte d’une île qui va lui réserver bien des surprises. Le nord est somptueux, avec ses calanques disséminées un peu partout, ses collines boisées, ses petits ports et ses villages paisibles nommés Sant Miquel de Balansat, Sant Carlès, Sant Llorenç de Balàfia ou encore Sant Joan de Labritja. Hormis du côté de Portinatx, qui est un peu plus animée, il règne ici une atmosphère bohème héritée du passé de l’île: il fut un temps où les hippies venaient là pour fuir la société de consommation. Quant à Ellen, elle déborde aujourd’hui de projets. «J’aimerais ajouter une piscine, un potager et un studio de yoga. Le concept de Común n’en est qu’à ses balbutiements. Je voudrais que, bientôt, régulièrement, un artiste émergent ou un chef vienne s’installer dans la maison pour partager ses talents avec les hôtes. J’ai hâte de passer des heures à table ou près de la cheminée avec eux», explique-t-elle, tandis que l’orchestre de crickets entame son traditionnel concerto… qui ne s’achèvera que le soir, à l’heure où les fêtards, de l’autre côté de l’île, prendront le relais.

comun-living.com

Partner Content