Deux roues: 6 idées à travers l’Europe pour guidons futés

© Getty Images

Envie de pédaler encore plus loin? Voici quelques nouveaux concepts et itinéraires qui, un peu partout en Europe, devraient satisfaire votre curiosité… et bronzer vos gambettes.

1. Charmes slovènes

Bonne nouvelle: l’organisation de l’événement Velo-City 2024, sommet mondial du deux-roues, a été attribué à la ville de Gand. Mais en 2022, c’est dans la capitale slovène de Ljubljana qu’il a posé ses besaces.

Ljubljana, Slovénie © istock

Le prétexte parfait pour aller découvrir celle qui a été élue Meilleure destination européenne 2022, mais aussi pour bifurquer vers la vaste forêt de Kocevje, puis s’immerger parmi les beautés de la Carniole-Blanche (Bela krajina), région baignée de nature et de culture. Une Green Capital Route validée par Lonely Planet et répertoriée parmi les tracés préférés de l’Office de tourisme de Slovénie. Alors en selle!

slovenia.info/fr/

2. Le Waze pour deux-roues

Pas encore entendu parler de la plate-forme Hexplo? Lancée il y a quelques semaines à peine, celle-ci se présente sous la forme d’un GPS amélioré qui, à la manière de Waze, permet de créer son itinéraire cyclable en renseignant son point de départ et son point d’arrivée… puis de voir ce que l’outil conseille en matière de trajet sécurisé. Mieux: au lieu de signaler un éventuel «radar dans 200 mètres», Hexplo mentionne plutôt les lieux susceptibles d’intéresser ses utilisateurs: bonnes adresses pour se sustenter, parkings à vélo, cyclo-hébergeurs, escales culturelles ou coins à bivouac. Voilà, vous avez désormais entendu parler d’Hexplo.

30 euros par an. hexplo.fr

3. Des Pouilles à Canterbury

Objectif du projet EuroVelo? Donner naissance au plus grand réseau cyclable du monde, voire de la galaxie. Nouveau pavé à l’édifice: la piste portant le numéro 5 et reliant la ville de Brindisi (dans les Pouilles italiennes) à celle de Canterbury (dans le Kent anglais). Un tracé entièrement balisé s’étirant sur quelque 3 200 kilomètres, soit largement de quoi occuper quelques jours de vacances.

Bien sûr, il vaut mieux avoir les jambes aguerries, puisque la route bascule de la montagne à la mer, en passant par des portions urbaines aux reliefs lunatiques. Bonne nouvelle: parmi les sept pays qu’elle traverse, cette copieuse EuroVelo5 s’attarde en Belgique sur 400 kilomètres, franchissant entre autres Martelange, Namur, Bruxelles, Grammont ou Estaimpuis. Cap ou pas cap?

Le plein d’infos: fr.eurovelo.com

4. L’appel de la Forêt-Noire

L’Allemagne, qui reste la première destination mondiale de cyclotourisme, pourrait se reposer sur ses lauriers, mais ce n’est pas son genre: elle continue à peaufiner les sentiers de ses 250 véloroutes… et des poussières. Sur le site de Rando Vélo – très recommandable pour sa vaste proposition d’itinéraires européens –, un tout nouveau circuit s’aventure au cœur de la ravissante Forêt-Noire, le temps d’une boucle de sept jours qui s’en va de Fribourg avant de passer notamment par le lac de Titisee, la vallée de Wutachtal, la ville de Bâle, les inévitables rives du Rhin ou les petites cités thermales qui font la réputation de la région. Pas de panique: la traversée des hauts reliefs se fait en train. Pédaler, oui. Souffrir, non.

Dès 740 euros/personne, logements inclus. randovelo.fr/allemagne/la-foret-noire-a-velo/

5. L’Anjou en solex

Visiter les vignobles en véhicule insolite: c’est LA tendance de l’été. La Bourgogne en side-car, la vallée du Rhône en buggy ou la Champagne en combi VW… Le choix donne le tournis.

Côté cyclable, on ne saurait que conseiller une petite virée à travers le domaine de Pied-Flond, à Terranjou, au sud de la jolie ville d’Angers. On y enfourche un solex pour découvrir les campagnes de l’Anjou, leurs maisons troglodytes et leurs moulins. Mais surtout, après la balade, on s’immerge dans les caves de ce domaine familial abritant des crus rouges aux arômes fruités et fleuris. Ne nous dites pas: «Oui mais bon, il y a un moteur sur les solex.» Parce qu’alors, on vous répond: «Et sur les vélos électriques, y a quoi?»

Wine and So’lex. 49 euros/personne. piedflond.fr/wine-solex/

6. Toujours plus slow

Les Belges Cédric Maillaert et François Struzik, fondateurs de l’agence Hike Up, avaient déjà cosigné L’Echappée transwallone, roadbook détaillant un copieux tracé à cheval sur huit pays.

Le tandem est aujourd’hui de retour avec L’Echappée à vélo le long des canaux et des rivières, dont le titre est un petit voyage à lui tout seul. La promesse? Une boucle de 485 kilomètres qui se présente comme une épopée écoresponsable le long des eaux de Belgique et du nord de la France, histoire de constater l’ampleur de l’héritage fluvial dans nos contrées. Le tout en mode «zéro émission», bien sûr.

L’Echappée à vélo le long des canaux et des rivières, par Cédric Maillaert et François Struzik, éditions Racine.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content