Victime du réchauffement climatique, le refuge de la Pilatte dans le Parc naturel des Ecrins ferme ses portes

trekking to the Pilatte refuge - Parc National des Écrins © Getty Imzges

Le refuge de la Pilatte, situé à 2.577 m d’altitude dans les Alpes françaises, ferme « définitivement » pour raisons de sécurité, le réchauffement climatique déstabilisant le socle rocheux sur lequel il est bâti, indique la Fédération française des clubs alpins et de montagne.

Le refuge du massif des Ecrins, ouvert en 1954 et qui servait de camp de base pour de nombreuses courses d’alpinisme, était déjà fermé depuis l’été 2021 du fait de la fonte accélérée du glacier de la Pilatte, à l’origine d’un « phénomène paraglaciaire » qui a provoqué l’apparition d’importantes fissures au niveau du refuge. Ces fissures étaient suivies annuellement par des experts depuis les années 1990. 

Le glacier, qui jouait le rôle de contrefort du socle granitique, a « perdu près de 50 mètres d’épaisseur depuis le début des années 1990″, explique la Fédération dans un communiqué sur son site internet.

Des mesures de suivi géologique menées parallèlement autour du bâtiment ont toutes pointé une « accélération nouvelle et brutale » au printemps 2021, « entraînant une fragilisation de la structure du refuge », note la fédération.

Partner Content