L'Apropos: Cuisine méditerranéenne

13/08/09 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Source: Weekend

En cuisinier confirmé par un Bib gourmand, le chef du restaurant L'Apropos réinterprète de savoureux classiques. Conjuguant à la fois le terroir et les tendances méditerranéennes.

L'Apropos: Cuisine méditerranéenne

© PG

Caroline Janssens a acquis l'expérience de la salle au Cabri familial (Nandrin) où sa mère assurait une savoureuse palette gourmande. On la suit à L'Affenage et à l'Héliport liégeois. Depuis avril 2008, elle mène L'Apropos aux côtés de Daniel Fournier. A 44 ans, celui-ci a des références : le Clos St. Denis (Vliermaal), Robert Lesenne, Lalo's Bar et sept ans au Robertissimo (Liège) pour l'influence italienne.

Au garde-à-vous sur un large carrefour, la maison abrita le premier Chêne Madame de la famille Tilkin. Toute blanche, la façade dissimule une terrasse bien aménagée et une atmosphère contemporaine entre des murs pastel et gris sombre. Les sièges noirs s'assortissent aux petites tables carrées barrées d'un set en papier au logo du restaurant. Pommes et poires dans les tons gris et rouges décorent les tableaux qui ornent des salles dont une assimile la cuisine ouverte.

En cuisinier confirmé par un Bib gourmand, Daniel Fournier réinterprète de savoureux classiques. Conjuguant à la fois le terroir et les tendances méditerranéennes, il écrit une carte-menu judicieusement composée de neuf entrées et de 11 plats répartis en "nouveautés" et "in-contournables". Ainsi la langue de boeuf, qu'il sert finement tranchée, interprète un carpaccio sous un méli-mélo de salades variées impeccablement assaisonnées. Une vinaigrette aux aromates et vieux vinaigre balsamique, des câpres et des cornichons fouettent un bel ensemble de goûts.

Son amour pour l'Italie se traduit dans une tarte fine en pâte feuilletée aux saveurs colorées de poivron rouge confit, courgette et fenouil garnie d'épaisses escalopes de poulet, d'une tombée de fruits secs et d'une vinaigrette légère au curry.

Moelleuse à souhait, la côte à l'os de porcelet est servie sur des coeurs d'artichaut en dés mêlés à des champignons de Paris. De petits cubes de pomme de terre à la sicilienne et une réduction de vin rouge complètent l'assiette.

Il faut aussi goûter les petites et tendres brochettes d'agneau marinées aux épices à la crétoise, "tzatziki"à l'aneth et taboulé tiédi aux fruits secs. Bien rosée, la viande dialogue avec une multitude d'ingrédients en salade.

Entrée ou plat de pâtes au choix pour 11,50 euros. Viande ou poisson au choix: 14,80 euros. Entrée et plat à 24 euros.

Un service jeune et souriant participe au plaisir d'ensemble.

Cote : 8,5 /10

Cuisine : méditerranéenne

Cadre : actuel

Cave : franco-italienne

Terrasse : oui

Parking : privé

Serge Tonneau

En savoir plus sur:

Nos partenaires