Christian Wijnants

02/02/07 à 15:00 - Mise à jour à 14:59

Source: Weekend

Christian Wijnants

© GAETAN CAPUTO

Né à Bruxelles en 1968, Christian Wijnants déménage à Anvers, après ses études secondaires pour y étudier le stylisme. Certes, il est très attaché à la capitale, mais il a "envie de mode" et la mode, ça se passe à Anvers. Diplôme en poche, il s'installe à Paris pendant six mois et s'initie au métier chez Angelo Tarlazzi. Curieusement, la Ville lumière ne le fascine pas. Il n'a pas, non plus, d'atomes crochus avec la mode " bourgeoise " de Tarlazzi. Son stage terminé, il regagne Anvers avec joie.

Ici, tout s'enchaîne rapidement. Christian remporte le prix Christine Mathijs (créé par Dries Van Noten en hommage à sa collaboratrice, décédée, et destiné à récompenser les jeunes créateurs), suivi d'une offre d'engagement chez Dries Van Noten lui-même. Une offre pareille, on ne la refuse pas. Christian demande juste de la postposer, car ses journées sont entièrement consacrées à la préparation d'une collection pour le Festival à Hyères. Il est tellement bien inspiré qu'il décroche, haut la main, le Grand Prix du Jury. Ensuite, il regagne donc les ateliers de Dries Van Noten. Pendant une année bien remplie, Christian s'occupe de la maille, des imprimés, des broderies, de la maroquinerie, des chaussures et s'initie au fonctionnement d'une grande maison.

En 2003, il vole de ses propres ailes et dessine, pour l'été, sa toute première collection, inspirée d'un voyage à San Francisco. Les silhouettes, un peu hippie et baba cool, s'enroulent dans des étoffes arachnéennes aux couleurs fraîches de l'arc-en-ciel. Dans une collection suivante, il emprunte l'atmosphère en noir, blanc et rouge, observée dans les tableaux de Breughel. Pour l'hiver 04-05, il imagine un environnement nostalgique, illustré par des robes d'inspiration indienne, aux formes familières et rassurantes. Depuis, Christian poursuit son petit bonhomme de chemin et inspire de plus en plus de repect auprès des rédactrices de mode internationales.

B.W.

En savoir plus sur:

Nos partenaires