La Wallonie valorise ses métiers d'art

11/09/17 à 16:03 - Mise à jour à 16:11

La Région wallonne a mis au point un plan d'action et organisait récemment une journée pour faire réfléchir les acteurs de ce secteur sur l'avenir de ces métiers d'excellence.

La Wallonie valorise ses métiers d'art

Roses ciselées créées par l'atelier de couture de Bernard Depoorter © Daniel Pierot

En France, les métiers d'art sont une véritable institution et jouent un rôle important, notamment dans le monde du luxe ou du design. De grandes maisons de couture sont attachées à ces savoir-faire, comme Chanel qui organise chaque année un défilé pour les mettre à l'honneur et garantir leur diffusion. En Belgique, la situation est différente, ces professions sont très peu représentées et ne bénéficient pas suffisamment de soutien.

Une prise de conscience

Face à ce constat inquiétant sur le futur de ces techniques d'exception, l'ancien ministre régional de l'Économie, Jean-Claude Marcourt, avait pris l'initiative de confier une mission à l'ASBL Wallonie Design. Elle consiste à remplir quatre objectifs. "Le premier est de créer un dialogue entre designer et artisans d'art. Ensuite, il faut penser à un dispositif lié à la transmission et il faut viser l'international et donner plus de visibilité à ces fonctions", explique Véronique Closon, chargée du projet. La journée d'étude, Savoir-Faire et Innovation, organisée le 8 septembre dernier à La Louvière, remplit le dernier but : "Organiser un événement qui rassemble les acteurs institutionnels, pour créer plus de liens, de collaborations, pour définir et mieux représenter ce domaine."

Un oeil sur l'étranger

Parmi les intervenants étaient présents de nombreux Français, comme Nicolas Rizzo, responsable du pôle communication de l'Institut National des Métiers d'Art. " Nous avons choisi de les inviter non pas pour les prendre comme exemple, car nous avons des fonctionnements différents, mais plutôt pour s'en inspirer. Ils travaillent énormément sur la recherche, donc c'est toujours positif de voir ce qui peut en ressortir ", précise Véronique Closon. En France, il y a une définition légale et un statut professionnel reconnu. Alors qu'en Belgique il n'existe qu'un label mais pour les artisans de tout secteur, comme par exemple les maroquiniers ou les boulangers. Il ne demeure rien de spécifique pour les " maîtres artisans d'art ". Christophe de Lavenne, responsable de la Mission Lorraine, ajoute : " Il faut éviter de rapprocher métier d'art et artisanat. Il y a avant tout des professionnels de l'art. " Une remarque nécessaire qui démontre bien l'importance de cette initiative pour faire reconnaître, perdurer et rayonner les savoir-faire de la Région wallonne.

Charlotte Médot

Réalisation de broderies florales chez le couturier Bernard Depoorter à Wavre

Réalisation de broderies florales chez le couturier Bernard Depoorter à Wavre © Inès Azagra Prego

Réalisation de broderies florales chez le couturier Bernard Depoorter à Wavre

Réalisation de broderies florales chez le couturier Bernard Depoorter à Wavre © Inès Azagra Prego

Nos partenaires