#FreeMelania: et si on arrêtait de plaindre Melania Trump ?

26/01/17 à 11:45 - Mise à jour à 12:48

Source: The Independent

Après les appels ironiques à "libérer Melania Trump" de l'emprise de son mari "odieux", d'autres voix s'élèvent plus sérieusement pour, au contraire, arrêter d'avoir pitié de la nouvelle First Lady des Etats-Unis. C'est le coup de gueule d'un journaliste du quotidien anglais The Independent.

#FreeMelania: et si on arrêtait de plaindre Melania Trump ?

© REUTERS

Suite à l'investiture de son mari Donald Trump en tant que 45ème président des Etats-Unis le 20 janvier dernier, Melania Trump a été au centre de toutes les attentions. Tenue vestimentaire mais aussi grimaces, sourires forcés, raideur,...tout chez elle a été analysé dans les détails. De nombreux internautes l'ont trouvée "misérable", "triste" et ignorée par un mari négligent et sans grâce lors de la danse d'ouverture du bal d'investiture.

"Pauvre Melania !" pouvait-on lire sur la Toile, ou encore, "la voilà bien négligée et sous-estimée". Un candide hashtag #FreeMelania, a même fleuri sur Twitter. Et des photos détournant le cadeau que le couple Trump a offert au couple Obama dévoilant son présumé contenu sont apparues. A l'intérieur, un grand "HELP".

Mais pour Skylar Baker-Jordan, journaliste au journal anglais TheIndependent, Melania Trump n'est certainement pas à plaindre et il ne demanderait même pas sur le ton de l'humour sa "délivrance".

"Epargnez-moi cela. Je n'ai aucune compassion pour Melania Trump. Oui, elle a l'air timide et réservée. Elle n'apparaît pas toujours à l'aise dans le rôle qu'elle occupe maintenant. Mais Melania Trump est une co-conspiratrice de la xénophobie de son mari... elle le fait de façon volontaire même si pas de manière toujours très enthousiaste." Il ajoute : "Donc, je ne libèrerais pas Melania. Cette femme savait dans quoi elle s'engageait quand elle a épousé ce tyran à la peau orange. Elle l'a quand même fait...je ne libèrerais pas Melania car elle n'est prisonnière de personne. Elle s'est elle-même enfermée dans cette cage dorée, exploitant son privilège pour construire son business et son propre empire, qui est mis en avant sur le site de la Maison-Blanche."

Pour Skylar Baker-Jordan, Melania Trump n'a pas besoin de notre aide, elle ne l'a d'ailleurs jamais demandée. Il y a bien d'autres femmes qui auraient besoin de notre aide sous Trump, à commencer par les femmes qui n'auront plus accès aux soins de santé de base suite à la volonté du nouveau président américain de détricoter l'Obamacare. "Je suis aussi inquiet pour les femmes dont les enfants n'auront pas d'éducation digne de ce nom à cause de Betsy DeVos (NDLR: la très controversée secrétaire US à l'éducation)...je suis inquiet pour les femmes qui ont été violées ou ont dû subir des propos misogynes durant la campagne présidentielle qui était, c'est choquant, sexiste. Si je pouvais libérer une personne, ce serait l'une d'entre elles."

Il termine par ces mots durs: "Elle n'a pas besoin d'être sauvée. Elle et son mari doivent être stoppés."

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos