Des trésors de la célèbre Bibliothèque de Prusse exposés à Cracovie

02/06/17 à 12:12 - Mise à jour à 12:12

Source: Afp

Des trésors de la fameuse Bibliothèque nationale de Prusse, évacuée de Berlin par les nazis lors des bombardements des alliés, sont exposés depuis jeudi, certains pour la première fois, à l'Université Jagellonne de Cracovie qui en a la garde depuis 1945.

Des trésors de la célèbre Bibliothèque de Prusse exposés à Cracovie

La collection a été déposée en secret à l'Université Jagellonne de Cracovie. © Getty Images

Y figurent de précieux manuscrits du géographe allemand Alexandre de Humboldt, notamment ses écrits "Isle de Cube. Antilles en général" ou sa carte du bassin de l'Orénoque, ainsi que la célèbre collection du chroniqueur Karl August Varnhagen.

Des fragments sur parchemin du Roman d'Alexandre du XIIIe siècle, le manuscrit Cronaca carrarese du XVe siècle, une chronique de la famille Da Carrara de Padou, ainsi qu'un recensement d'Aztèques en langue nahuatl d'il y a 500 ans, sont également exposés.

Parallèlement à l'exposition est organisé un colloque de germanistes polonais et allemands, premier du genre alors que l'épineuse question de la restitution de ce bien allemand pèse depuis des années sur les relations entre les deux pays.

"La politique ne sera pas au menu des débats, ni la question de la restitution. C'est une rencontre entre universitaires et non entre des hommes politiques et juristes", a déclaré à l'AFP Katarzyna Jastal, coorganisatrice de ce colloque de trois jours.

"Tous les chercheurs peuvent y avoir accès. Préservée à Cracovie, c'est un patrimoine européen, il doit servir, et sert déjà, aux universitaires de toute l'Europe", ajoute Monika Jaglarz, chargée à la Bibliothèque Jagellonne de ouvrages de la Bibliothèque de Prusse.

Dès 1941, les Allemands, craignant les bombardements des forces alliés sur Berlin, avaient évacué l'essentiel de la Bibliothèque de Prusse. Une partie a ainsi été déposée dans un monastère bénédictin à Krzyzowa (Grüssau en allemand) qui après la guerre s'est retrouvé en territoire polonais.

Retrouvée par les Polonais, la collection a été déposée en secret à l'Université Jagellonne de Cracovie. Ce n'est qu'en 1977 que la Pologne a officiellement reconnu disposer de ce trésor.

Y figurent notamment des partitions originales de Mozart, des textes de Goethe et même le manuscrit de l'hymne national allemand.

La Pologne considère que tout ce qui se trouvait sur son territoire à la fin de la guerre lui appartient, conformément aux accords de Potsdam.

Aux yeux de Berlin, la Pologne garde illégalement un butin de guerre. S'y ajoute la question d'énormes pertes du patrimoine culturel polonais, détruit ou pillé par les nazis.

Nos partenaires