Poisson à louer pour nuit solitaire

06/09/17 à 09:57 - Mise à jour à 09:57

Source: Afp

Louer un poisson rouge pour la nuit. Le gérant d'un hôtel belge a eu l'idée de proposer ce service afin d'animer la file d'attente devant la réception de son établissement, un concept qui a rapidement suscité la curiosité des internautes.

Une touriste néerlandaise a posté début septembre une photo de bocal à poisson sur son compte Facebook. Une de ses amies, productrice radio en Nouvelle-Zélande, l'a reprise sur Twitter. Le tweet est devenu viral et a été aimé plus de 30.000 fois en moins de quatre jours.

Mais ce n'est pas la première fois que le concept "Rent a fish" de l'hôtel Van der Valk de Charleroi connaît ce succès, relayé mardi par plusieurs médias belges.

"Il y a deux-trois ans, un joueur australien de tennis en fauteuil roulant n'arrivait pas à dormir. Il a décidé de filmer les poissons et de partager la vidéo sur les réseaux sociaux", se souvient David Dillen, manager de l'hôtel, joint par l'AFP.

Hahaha! Really? #rentafish #lonely

A post shared by Birgit Koopsen-Bernstein 🇳🇱 (@birgitkoopsen) on

Depuis, les trois poissons rouges Nemo, Heineken et Prince Charles, loués pour 3,50 euros la nuit, sont les vedettes de l'hôtel.

C'est le manager qui a eu cette idée en mars 2013. "Assis au bar de l'hôtel avec mon cousin, je voyais tous ces gens qui s'ennuyaient dans la file d'attente de la réception", se souvient-il, "je voulais rendre leur temps d'attente plus agréable, les faire sourire".

Le concept a tout de suite été plus loin avec le slogan : "Seul dans votre chambre, vous souhaitez de la compagnie ?". Il permet de louer son poisson rouge à la nuit, bocal fourni.

"Aujourd'hui, nous avons trois types de clients : ceux qui postent des photos du poisson dans leur chambre sur les réseaux sociaux, les hommes d'affaires qui s'éclatent à envoyer leur note de frais rigolote à leur patron, et les familles à qui on prête gratuitement le poisson", raconte M. Dillen.

Mais gare aux enfants. "Une petite Néerlandaise de trois ans a kidnappé l'un de nos poissons. Son père, qui l'a découvert dans la voiture à la frontière belgo-hollandaise, nous a immédiatement appelé. L'hôtel le lui a offert", conclut-il.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos