Le resto de la semaine: Eneko Basque Brussels, entre comfort food et produits d’exception

eneko Basque Brussels © SDP/MAURINE TOUSSAINT
Michel Verlinden
Michel Verlinden Journaliste

Implanté au cœur d’un atrium monumental, Eneko Basque Brussels propose une cuisine gastronomique dans un décor classieux cerné de photographies modeuses rétroéclairées.

– Où: 47, rue du Fossé aux loups, à 1000 Bruxelles. Tél.: 02 227 31 06. enekoatxabrussels.com
Genre: Franchise étoilée
Atmosphère: Classieuse, acoustique ciselée
Addition: Tapas entre 7 et 15 euros, plats entre 14 et 45 euros

Le principe de la franchise gastronomique ne fait pas rêver. Pour cause, il s’agit d’un modèle imposé du haut vers le bas qui nage souvent à contre-courant des spécificités locales. C’est donc avec une certaine appréhension que l’on débarque un vendredi soir au Radisson Collection Hotel Grand Place Brussels. L’inquiétude est d’autant plus présente que l’on sait que les hôtels bruxellois échouent quasi tous à séduire la clientèle du cru et que le décor d’atrium monumental fait, sur papier, craindre l’expérience glaçante. Bonne nouvelle: il n’en est rien, du moins quand l’endroit évolue en mode nocturne.

L’intimité et la chaleur sont préservées par des sortes de grands luminaires en forme de soucoupes futuristes coupant la vertigineuse perspective et assurant une sonorisation réglée au décibel près. Le tout pour un décor classieux cerné de photographies modeuses rétroéclairées. L’agencement des tables est fluide, préservant des indiscrétions. De manière inspirée, la carte se divise en petites et grandes assiettes, un choix judicieux pour commander au plus proche de sa faim. On s’en est tenu aux portions réduites, enchaînant tartare végétal, brioches basques farcies d’une émulsion d’anchois et d’un tartare d’anguille fumée, pain de cristal proposé avec du jambon Joselito et du fromage Idiazabal, ainsi que de la saucisse de porc txistorra.

Eneko Basque Brussels © SDP/MAURINE TOUSSAINT

Verdict? Du très bon niveau, qui fait le lien entre comfort food et produits d’exception. Des notes inattendues pimentent le tout, comme ce délicieux sorbet de betterave dans le tartare végétal ou l’incroyable croquant de la croûte recélant l’émulsion d’anchois. A ces propositions redoutables, il faut ajouter une carte des vins épatante, surtout quand on choisit de boire espagnol, entre le merveilleux Petalos del Bierzo et le vibrant Acustic Celler. Bien sûr, une telle visite n’épargne pas le portefeuille, effet tapas oblige.

Seul point sensible de l’aventure, le service se débat un peu avec le concept. Cela dit, à moins de venir ici pour évacuer ses frustrations et ne rien pardonner, l’équipe en place fait preuve d’une telle gentillesse et d’une telle chaleur humaine qu’il est impossible de lui en tenir rigueur.

Partner Content