Des bons plans pour enfants gourmands

MIMA © GAUTIER HOUBA
Michel Verlinden
Michel Verlinden Journaliste

Comment buller rassasié durant la parenthèse estivale ? Épisode 4 : on fait plaisir à toutes les papilles, ça se passe donc en famille. À Bruxelles ou ailleurs, vive les bons plans marmots admis !

À BRUXELLES

GASTON

Quand il fait chaud, la crème glacée fait la joie des petits. Cap sur Gaston, un lieu ouvert sur un labo dans lequel on peut voir la glace quotidiennement turbinée. La valeur ajoutée ? Outre la pédagogie, on pointe des produits de première qualité. On aime : la vanille mêlée au caramel et ponctuée de noix de Pécan – dans l’esprit d’un certain  » cookie & cream  » bien connu -, la banane au sésame torréfié sur place, le  » yaourt au miel  » ou encore la pistache venue d’Iran, à partir d’une excellente pâte faite maison.

Gaston
Gaston© Brusselslife.be

86, quai aux Briques, à 1000 Bruxelles.

Tél. : 02 223 43 06. http://glaciergaston.be

MIMA

Avec Art is Comic – une exposition consacrée aux artistes qui évoluent entre la bande dessinée, la caricature et l’illustration -, MIMA est  » le  » lieu bruxellois où emmener les adolescents cet été. C’est d’autant plus vrai que ce musée 2.0 propose une petite restauration bien dans l’air du temps. Il s’agit d’une variation élaborée en compagnie de Mamma Roma, sur la base de ce qu’il propose. Soit des pizzas al taglio, comprendre  » à la coupe « , que l’on choisit en différentes versions.

41-43, quai du Hainaut, à 1080 Bruxelles.

www.mimamuseum.eu

GARAGE À MANGER

Cette adresse prend ses quartiers dans un espace qui était auparavant un garage Mazda. L’imposant volume fait valoir une déco qui mélange mobilier contemporain et objets chinés aux puces, sur fond de contours postindustriels. On aime le très prisé brunch du week-end qui s’avère  » kids welcome « . Pendant que les petits s’agitent en tous sens et découvrent l’amusante caravane customisée, les grands refont le monde autour d’un repas bon et local.

Garage à Manger
Garage à Manger© The Foodalist

185, rue Washington, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 880 67 74.

EN WALLONIE

LE COIN GOURMAND

Ce bistro de terroir est situé à l’intérieur du parc à gibiers de Saint-Hubert. On y déguste des spécialités locales – planche ardennaise, pâtés de différentes sortes, joues de porc à la bière… – ainsi que des bières de qualité – Dupont, Orval, Brasserie Demanez… Et les enfants ? Ils s’amusent sur la plaine de jeux et goûtent à la joie de voir marcassins et faons s’ébrouer en liberté. Pour en connaître davantage sur cette faune, une salle multimédia avec jeux interactifs leur est accessible.

130, rue Saint-Michel, à 6870 Saint-Hubert.

Tél. : 061 25 68 17.

GINGUETTE MOBILE

Envie de faire découvrir une street food de qualité à ses enfants ? Le tout emballé dans une ambiance de pique-nique populo ? Direction Namur, où le chef anciennement étoilé Benoît Van den Branden restaure en bord de Meuse à la faveur d’un food truck turquoise. Au programme : nappes à carreaux, lampions, chemin de halage et bateliers détendus sous les arbres. Jusqu’à la fin août, on  » sirote et grignote  » tapenades, houmous, guacamole et autres rillettes d’oie.

Ginguette Mobile
Ginguette Mobile© SDP

Parc de la Plante, à 5000 Namur.

Tél. : 0495 92 44 24.

TAVERNE SAINT-GÉRY

Une ancienne ferme aux contours traditionnels – elle est déjà mentionnée en 1690 – dans l’un des plus beaux villages de Wallonie : tel est le pitch de cette Taverne Saint-Géry. On vient ici en famille pour passer un moment plein de convivialité. On aime le décor rempli d’objets chinés et de plaques émaillées… mais pas autant que la cuisine généreuse, roborative et préparée maison. Pour les kids, impossible de résister aux  » pavés « , mets à base de pommes de terre évidées dont la chair est mélangée au lard fumé, à la viande hachée et au fromage de Maredsous.

Taverne Saint-Géry
Taverne Saint-Géry© sdp

2, place d’Aubechies, à 7972 Aubechies.

Tél. : 069 67 12 74. www.taverne-saint-gery.be

3 QUESTIONS À CHRISTINE WAIGNEIN

CRÉATRICE DE NANOUK

En remettant les bâtonnets glacés à l’honneur, vous êtes devenue l’idole des petits et des grands Bruxellois… Comment cette idée vous est-elle venue ?

Mon histoire est celle d’une reconversion. Je travaillais dans le milieu de la finance et j’avais très envie de faire quelque chose de concret. Vu que j’adore la cuisine, je me suis mise à tester des recettes. L’idée du bâtonnet glacé est venue par hasard. J’avais un nom en tête,  » friskot « , quelque chose de bien belge qui parle à notre imaginaire collectif. Malheureusement, il s’agit d’une marque déposée. J’ai feuilleté un Assimil wallon-français dans lequel je suis tombée sur le mot  » nanouk  » qui signifie  » bâtonnet glacé au chocolat « . Etant de culture néerlandophone, j’ai trouvé le terme alléchant.

Qu’est-ce qui fait la spécificité de vos produits ?

D’abord, les matières premières. J’utilise le plus possible des produits naturels non transformés. Pour ce faire, je me rends au marché matinal bio de Malines. Ensuite, outre les classiques façon vanille-chocolat, je développe des goûts inédits tels que rhubarbe-rose, ananas-mojito, pastèque-menthe, abricot-basilic…

Où peut-on trouver vos glaces ?

Tous les jeudis au marché du parvis de Saint-Gilles, mais également chez Laurent Gerbaud, Belgomarkt, Ozfair ou au Woodpecker, le kiosque du bois de la Cambre.

www.nanouk-ice.be

Partner Content