Le restaurant de la semaine: Le P’tit Troquet, il a tout d’un grand

© michel verlinden
Michel Verlinden
Michel Verlinden Journaliste

Avec « bistrot d’ici » en guise de sous-titre, le P’tit Troquet ne la ramène pas. En littérature, on parlerait d’euphémisme, cette figure de style, chère aux Britanniques, consistant à atténuer l’expression de sa pensée. Pourtant, la cuisine est « oh my God! », pour rester au pays de Shakespeare.

On en veut pour preuve cette composition beurrée autour de légumes du moment, entre navets boules d’or et échalotes hyper-fondantes imbibées au fond de sauce qui, préparées de la sorte, peuvent prétendre au titre de « légumes » à part entière. Au centre, un beau dos de cabillaud brillant et tendre, il fond sur la langue. Comme l’adresse est généreuse, cela sème à tout vent: langoustine dorée à la perfection, sauce hollandaise exemplaire, et surtout, onctueuse crème au chou de Bruxelles extrayant la quintessence de ce merveilleux végétal – il flirte ici avec un goût de noisette torréfiée. En un mot comme en cent, le chef touche méchamment.

Côté décor, le cadre s’avance feutré, des bûches empilées aux murs marron, en passant par – un ravissement pour les sensuels – la table recouverte de cuir. A ce tableau idyllique, on ajoute la Meuse qui miroite au loin, grand classique de la mélancolie en province de Namur.

Le P’tit Troquet, 48, rue Grande, à 5530 Godinne. Tél.: 082 61 15 22. www.le-ptit-troquet.be

Partner Content