Le restaurant de la semaine: Tontons, l’adresse qui flingue ou qui pardonne

Michel Verlinden
Michel Verlinden Journaliste

Une frontière invisible divise les gastronomes en deux clans. Nulle passerelle possible ? Si… et Tontons en est la preuve.

Genre: Table à pâtes

Le restaurant de la semaine: Tontons, l'adresse qui flingue ou qui pardonne
© MICHEL VERLINDEN

D’un côté, ceux qui attendent de la nourriture qu’elle les confirme, ou les élève, socialement. Cette tribu-là n’a qu’oursins, caviar et mets incompréhensibles sans Google Images, à la bouche.

A l’opposé, se trouvent les résignés qui n’espèrent rien d’autre de leur assiette qu’un bon moment. A eux, les nappes à carreaux, la carafe du patron et les plats en sauce.

La fracture conforte les deux camps dans leurs certitudes : aux premiers, le panache ; aux seconds, la décontraction.

Nulle passerelle possible ? Si… et Tontons en est la preuve. Cette enseigne aux allures de bistrot de quartier frotte si fort sur la cuisine populaire qu’elle en vient à briller. Cette arche au comptoir de marbre et aux colonnes cuivrées embarque à son bord les laissés-pour-compte du gotha gastro : spaghetti bolognaise, pâtes fromage-jambon, coquillettes… Autant de préparations non nées qui reçoivent enfin les honneurs qu’elles méritent grâce à de vrais produits : comté inespéré, jambon ventru, sauce tomate de grande vivacité (rien à voir avec l’habituelle fange acide), truffe râpée…

Sans oublier une planche apéro d’auteur – Hoeve Cuvry à Dworp – et des vins délurés (Descombe, Foillard, Nicq et compagnie).

Tontons, 69, rue du Doyenné, à 1180 Bruxelles. Tél. : 02 217 03 61.

Partner Content