Les meilleurs tapas de Bruxelles et de Wallonie

Les bars à tapas © Getty Images/iStockphoto
Michel Verlinden
Michel Verlinden Journaliste

Comment buller rassasié durant la parenthèse estivale ? Misez sur le bref à travers une thématique dédiée aux petites portions, ces grignotages badins qui sont le format gastronomique le plus prisé du moment.

À BRUXELLES

LA CEVICHERIA

Si tout le monde connaît le ceviche, cette façon sud-américaine de préparer le poisson cru, le tiradito s’avère plus inédit sous nos latitudes. Dommage, car ce mets à base de poisson coupé en tranches et saucé à la dernière minute vaut le détour. Concept né à Paris, La Cevicheria débarque désormais à Bruxelles avec, dans ses valises, ces incontournables de la cuisine péruvienne, proposés sous forme de plats à partager. Verdict ? Un condensé unique de fraîcheur idéal pour l’été.

578, chaussée de Waterloo, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 203 47 59.

LA CEVICHERIA
LA CEVICHERIA© Géraldine Dardenne / sdp

VERTIGO

Après le Jalousy, club semi-clandé ayant fait couler pas mal d’encre, Cosy Mozzy, DJ bruxellois en vue, a ouvert Vertigo, un cocktail bar qui a pris ses quartiers au coeur de L’Estrille du Vieux Bruxelles, un café du xvie siècle originellement construit sur les anciens remparts de la ville. Démarrée plutôt discrètement fin 2016, l’adresse passe la seconde à la faveur d’un chef qui enchaîne tapas – boeuf séché, burrata… – et petits plats étonnants : plie/absinthe/aubergine, homard/lavande/chou… Terrasse à la super fraîche.

7, rue de Rollebeek, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 511 95 17.

VERTIGO
VERTIGO© Géraldine Dardenne / sdp

OSTERIA AGRICOLA TOSCANA

Une table qui se situe à mi-chemin entre le producteur – Podere del Grillo – et le consommateur final mérite que l’on s’y arrête. C’est d’autant plus vrai lorsque les produits ne dérogent jamais au principe du  » farm to table « . Voici l’Osteria Agricola Toscana, qui signe une carte inspirée ainsi que des préparations mettant le végétal à l’honneur. On retient tout particulièrement la cassetta dell’osteria, sortes d’antipasti de légumes hyper-créatifs.

20, avenue Livingstone, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 231 64 07. www.osteriaagricolatoscana.eu

À WATERLOO

MIXTO

Waterloo n’a jamais surpris par son audace culinaire. Cet état de fait est désormais révolu depuis que l’Espagnole Marta Yanci a ouvert Mixto. Dans un cadre contemporain sans froideur, elle sert une série de préparations déclinées en  » légumes « ,  » poissons  »  » viandes  » et  » desserts « . On peut choisir celles-ci sous forme de bols créatifs. Avec une inspiration puisée à même la saison – soupe de tomate fumée, poulpe grillée … – et le voyage – Espagne, Japon, Orient… -, l’enseigne pourrait bien réveiller le Brabant wallon.

530, chaussée de Bruxelles, à 1410 Waterloo. Tél. : 02 851 85 17. www.mixto.be

MIXTO
MIXTO© Géraldine Dardenne / sdp

À NAMUR

PÉPITE

Passé du format rigide d’un étoilé à une cave à manger décontractée en un claquement de doigts, Pépite est la sensation namuroise du moment. Outre le décor qui panache touche vintage et travail d’artisans, on aime la cuisine de petites portions à partager, signée par Kevin Perlot, poulain racé de 23 ans passé par L’Air du Temps. On retient le cochon soufflé sauce estragon, le tartare de boeuf chèvre glacé et gel citron, ainsi que le remarquable saumon mangue aneth et yaourt grec. Sélection de vins valeurs sûres – Dagueneau… – et coups de coeur – Bodega Patritti.

44, rue Notre-Dame, à 5000 Namur. Tél. : 081 22 91 81. www.pepite-resto.be

PÉPITE
PÉPITE© Géraldine Dardenne / sdp

À TOURNAI

CORTO MALTÉ

En prise directe sur l’Escaut, le Corto Malté assure la convivialité de la rive droite du fleuve depuis dix ans. On y va, on y vient pour des tapas efficaces qui soulagent les faims intempestives : houmous, scampis sauce curry, ailes de poulet au miel et sésame… On n’est clairement pas du côté de la haute gastronomie mais le soleil et la terrasse – qui offre une salutaire perspective aquatique en milieu urbain -installent le convive dans de bonnes dispositions. Tout comme le fait l’Orval, servi à bonne température.

18, quai Saint-Brice, à 7500 Tournai. Tél. : 069 22 34 00.

3 questions à Marta Yanci

CHEF AU MIXTO

Votre restaurant rompt avec l’enchaînement traditionnel entrée, plat, dessert. Comment vous est venue cette idée ?

MARTA YANCI
MARTA YANCI © Géraldine Dardenne / sdp
Parallèlement au restaurant que je viens d’ouvrir à Waterloo, je possède un service traiteur à Dubai. L’expérience que j’avais acquise là-bas m’a fait comprendre à quel point les habitudes de consommation étaient en train de voler en éclats. Aujourd’hui, il est nécessaire d’être le moins contraignant possible dans ce que l’on propose. Les gens souhaitent expérimenter un maximum de saveurs lorsqu’ils vont au restaurant.

Vous êtes espagnole, est-ce que ce pays vous a influencée dans cette approche ?

Enormément. Je viens du Pays basque, de Saint-Sébastien. Là-bas, il y a une tradition forte de la petite portion, on lui voue un culte. C’est assez difficile à comprendre pour les touristes, mais pour apprécier vraiment la ville, il faut suivre un parcours très précis : aller à tel endroit juste pour les anchois, à tel autre pour le poulpe, à un troisième pour le foie cuit à la plancha… Je possède une liste détaillée que je donne à mes amis lorsqu’ils se rendent sur place.

Mixto propose également un food pairing avec des cocktails…

C’est un aspect que je soigne particulièrement, notamment à travers un menu 4 services. Les cocktails permettent de dessiner des harmonies autres que le vin.

Partner Content