Opinion

Isabelle Willot

Le parfum, doudou olfactif ou alignement d’étoiles

Depuis la première fumée d’encens s’envolant vers les astres dans l’espoir de nouer un dialogue avec des puissances surnaturelles, on prête au parfum des pouvoirs magiques.

Comme de ressusciter les souvenirs par exemple, par la seule volonté d’un sillage croisé qui soudain en rappelle un autre, celui d’un jardin enchanteur ou de la peau d’un être autrefois aimé. Pour Jacques Cavallier-Belletrud, maître parfumeur de Louis Vuitton interrogé sur le sujet , certaines odeurs qu’il appelle nos « doudous olfactifs » nous font du bien et nous rendent plus forts en nous connectant inconsciemment aux (bonnes) expériences que nous avons vécues depuis la prime enfance. Donc à ce que nous sommes au plus profond de nous.

u003cstrongu003ePour choisir sa nouvelle fragrance, plus besoin de mouillettes. Il faudrait du0026#xE9;sormais se faire tirer les cartes ou se plonger dans celles du cielu003c/strongu003e

De jeunes marques comme CnR Create ou Maison Douze n’hésitent pas à pousser encore un peu plus loin le bouchon de la croyance en proposant des jus inspirés par les signes du zodiaque. Elles ciblent surtout les moins de 30 ans, de plus en plus nombreux à se dire « rassurés » par les parasciences et par l’astrologie en particulier. Pour choisir sa nouvelle fragrance, plus besoin de mouillettes. Il faudrait désormais se faire tirer les cartes ou se plonger dans celles du ciel. Pas question en effet d’acheter simplement le parfum de son signe si c’est d’une autre énergie – celle de son ascendant peut-être? – dont on aurait besoin à un instant t. L’argument marketing en vaut bien un autre. Et certainement celui qui cherche à nous convaincre que l’aura des stars payées des millions pour incarner les parfums les plus bankable nous fera aussi rayonner. Comme par enchantement.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content