Sur le présentoir de sa boutique, les longues miches de seigle et de froment côtoient les pains aux raisins, aux noix ou même aux citrons en saumure. Linde Decoodt a le goût des belles et des bonnes choses. Elle aime aussi raconter le chemin qui l'a menée jusqu'ici : " J'ai rencontré l'amour en France, en la personne d'un paysan ardéchois. J'ai donc décidé de rester là-bas, perdue dans un petit village. Puis, un jour, j'ai découvert un vieux four à pain et j'ai commencé à mettre la main à la pâte. Quand je suis revenue en Belgique, j'...