La Ferme à l'Arbre tient son nom d'un arbre remarquable, un orme imposant, aujourd'hui disparu. Celui-ci servait de repère pour les artisans et paysans qui s'en allaient vendre le fruit de leur labeur sur Liège.
...

La Ferme à l'Arbre tient son nom d'un arbre remarquable, un orme imposant, aujourd'hui disparu. Celui-ci servait de repère pour les artisans et paysans qui s'en allaient vendre le fruit de leur labeur sur Liège. Aujourd'hui, la ferme en question est un beau projet qui met le bio à l'honneur. Il est également question d'élevage : belles blondes d'Aquitaine, gros porcs duroc et jolies poules pondeuses. Cette production aussi délicieuse que vertueuse s'écoule par le biais d'une supérette comme on en rêve, mais aussi d'un restaurant baptisé Au p'tit bon orme. Emmenée par Michel Damoiseau, l'adresse cultive ce que l'on pourrait appeler une " fine cuisine de terroir ". Préparations minute, fonds de sauce faits maison, légumes tout juste sortis de la terre... On ne se contente pas du minimum syndical. Pour rendre hommage à l'esprit des lieux, on choisit le " pavé de boeuf de la ferme " qui s'affiche à 25 euros sur la carte. Tendre et expressive, la viande prouve que le bonheur n'est pas uniquement dans le maturé. Cela est d'autant plus vrai qu'une divine béarnaise l'accompagne. Son goût, que l'on ne s'accorde qu'une bouchée sur trois, évoque des notes de Maitrank. Une généreuse dame blanche (9 euros) clôt ce repas sans chichis.