Longtemps, les accords terre-mer se traînaient en cuisine. C'était particulièrement vrai à Bruxelles où les audaces se comptaient sur le bout des doigts. Puis Crab Club vint. Auréolée d'un nom percutant, cette enseigne à la déco brutaliste a totalement modifié la donne par le biais de compositions déjantées. Une vraie révolution gustative menée à coups de palourdes-chorizo-cidre ; cochon et poulpe laqué ; filet de hareng avocat et oeuf ; oeuf cocotte au tourteau ; pâtes moules de bouchot et sauciss...

Longtemps, les accords terre-mer se traînaient en cuisine. C'était particulièrement vrai à Bruxelles où les audaces se comptaient sur le bout des doigts. Puis Crab Club vint. Auréolée d'un nom percutant, cette enseigne à la déco brutaliste a totalement modifié la donne par le biais de compositions déjantées. Une vraie révolution gustative menée à coups de palourdes-chorizo-cidre ; cochon et poulpe laqué ; filet de hareng avocat et oeuf ; oeuf cocotte au tourteau ; pâtes moules de bouchot et saucisse italienne... Bref, une inépuisable combinaison surf and turf, comme on dit de l'autre côté de l'Atlantique, forgée par deux complices : Philippe Emanuelli et Yoth Ondara. Désormais, ce dernier est seul maître à bord, l'autre s'étant embarqué pour des horizons plus bretons. " Je fonctionne essentiellement au feeling, à ce que je vois et à ce que je goûte. C'est comme ça que je me suis fait ma culture culinaire. Je déguste un plat et j'essaie de le refaire à ma manière ", explique le chef qui revendique haut et fort son statut d'autodidacte. Sa cuisine est d'autant plus personnelle qu'elle convoque une bonne partie de l'Asie. " Mon père avait des origines sino-thaïes, tandis que ma maman provenait du Viêt Nam. " Le tout n'est bien entendu pas sans conséquence sur le palais de Yoth qui raffole des saveurs exotiques, qu'il s'agisse d'ingrédients, de techniques de cuisson ou d'assaisonnements. Mais il aime également les produits laissés pour compte de la gastronomie. Ainsi du cochon, souvent considéré comme pas assez noble pour constituer une belle assiette. Au Crab Club, le blason de ce dernier est redoré. Pour notre plus grand plaisir.