A table! Notre sélection de salles à manger qui font rêver

Vous manquez d’inspiration pour aménager votre maison ou vous souhaitez simplement rêver un peu en découvrant de sublimes intérieurs ? Weekend LeVif a fouillé dans ses archives et retrouvé quelques perles. Cette semaine zoom sur les salles à manger qui ne donnent qu’une seule envie : s’y attabler pour déguster un somptueux repas

Deuxième vie

Cette ancienne table de monastère a appartenu à la famille d’Ilse Popelier, décoratrice d’intérieur et artiste. Elle avait besoin d’une nouvelle couche de peinture, c’est pourquoi Ilse et ses filles l’ont recouverte avec des mots et des dessins de façon aléatoire et en orange vif.  « Nous aimons disséminer des messages un peu partout dans la maison. Sur le mur, dans l’armoire, sous le four, ici et là, nous écrivons des petites phrases à la craie les uns pour les autres. Ce sont de beaux souvenirs. Je voulais faire la même chose avec la table. J’ai acheté un pot de peinture orange vif et je me suis lancé sans hésiter. Une couronne, une souris, un chanteur, j’ai dessiné tout ce qui m’est passé par la tête. Nous avons passé un bon moment. Le plus drôle, c’est qu’entre-temps plusieurs clients m’ont demandé de faire de même sur un de leur meuble« , a-t-elle confié à Klaar Wauters.

L’intérieur est à découvrir dans son intégralité ici

Pain saucisse

M. Frank

Betty Kafouni & Frédéric Zouag ont choisi avec soin la moindre œuvre d’art qui orne leur maison. Dans la salle à manger, on retrouve une immense fresque représentant un pain saucisse et les mots NO CARBS, réalisée par Bieke Buckinx. Comme un rappel pour qu’à chaque repas on n’oublie pas de manger sainement. « Cet artiste flamand a réalisé dix tableaux de hot-dogs, basés sur des panneaux d’affichage d’entreprises existantes. Le nôtre vient de Saint-Gilles. C’est un clin d’œil à notre quartier », explique Betty à Fanny Bouvry. La table à manger elle-même est faite sur mesure et s’inspire d’un dessin de Jean Prouvé.

La table arbre

Photo Laurent Brandajs

Cette maison moderniste à Ixelles a été rénovée avec audace par Edgar Architecture. C’est aussi lui qui a conçu toute la cuisine. Au-dessus de l’îlot de cuisine sont suspendues des lampes Multi-Lite, réédition d’un modèle de 1972 de Louis Weisdorf, mais c’est surtout la belle table en bois, dans laquelle on reconnaît la forme de l’arbre dans lequel elle a été coupée, qui mérite toute l’attention.

L’intérieur est à découvrir dans son intégralité ici

Une déco au petit bonheur la chance

Photo Michel Figuet

Dans la Maison Boxy à Deurle, on n’aime pas l’uniformité. On affectionne par contre beaucoup de mixer objets et designers différents. Autour de la table de cuisine en aluminium, une T88A ST93 conçue par Maarten Van Severen, diverses chaises ont été rassemblées, dont une de Hans Wegner. Les chandeliers sont de Tapio Wirkkala. « On tape tout un peu comme ça, au petit bonheur la chance. Il n’y a rien à chercher derrière la présence de tel ou tel objet, si ce n’est qu’on le trouve beau » explique Carine Boxy à Amélie Rombauts.

Le plastique c’est fantastique

Photo Jan Verlinde

Dans sa cuisine qui date de 1979 et qui est restée dans son jus, Pieterjan a installé une table et des chaises de Vico Magistretti. La vaisselle est de Walter Van Beirendonck, le vase à fleurs de Wouter Hoste.  L’homme originaire d’Ostende mais qui vit et travaille à Gand est autant un architecte d’intérieur qu’un collectionneur, surtout de design Space Age et Radical, écrit Thijs Demeulemeester.

Patrimoine et modernisme  

Photo Jan Verlinde

Le prix du patrimoine 2021 a été attribué à cette maison moderniste magnifiquement rénovée située à Roulers et conçue par Joseph De Bruycker. Les résidents Katrien Jansoone et Tom Priem ont restauré leur maison avec beaucoup de patience et de passion durant plus de vingt ans. Jacinthe Gigou a eu la chance de pouvoir la visiter. Leur salle à manger est située là où se trouvait la terrasse, dans la partie arrondie de la façade. Sur la gauche, on remarque un spectaculaire vitrail représentant une scène maritime. Il a été placé après la construction de la maison, lorsque la terrasse a été fermée en 1934.

Le fait maison, c’est bon !

Lorsque Hugues Delaunay et Kenny Decommer ont emménagé dans une maison d’artiste aux hauts plafonds, leurs effets personnels ont soudainement semblé très insignifiants. De quoi les motiver et se donner le courage de se lancer dans la conception de leurs propres meubles et de lancer leur label Studio Cobra ont-ils confié à Amélie Rombauts. Autour de leur table à manger en marbre et en résine, qui n’a pas encore de nom, se trouvent une chaise en zigzag de Gerrit Rietveld et une chaise de La Chance à Paris. Les dessins à la plume en arrière-plan sont de l’illustrateur anversois Nicolas Colaert, avec qui Hugues a travaillé pour Essentiel. L’œuvre d’art bleue est de l’Italien Luchipe, et la lampe en métal sur la table est un prototype d' »Otho » de la collection Solids lancée par Cobra Studio en 2021.

Partner Content