En images: des intérieurs qui donnent envie d’oser la couleur

Vous manquez d’inspiration pour aménager votre maison ou vous souhaitez simplement rêver un peu en découvrant de sublimes intérieurs ? Weekend LeVif a fouillé dans ses archives et retrouvé quelques perles. Cette semaine zoom sur des intérieurs qui donnent envie d’oublier les teintes ternes et d’opter pour une explosion de couleur.

Un bleu rafraîchissant

Le couple d’agents immobiliers Isabel De Laet et Alexander Heeren propose des maisons d’architecte d’exception via Immodôme. Ils ont eux-mêmes délaissé leur appartement en ville pour emménager dans une villa des années 70 à Schilde. Magali Elali a eu la chance de la visiter et a pu découvrir par elle-même comment les armoires de cuisine vintage ont été relookés à l’aide d’une belle peinture bleu roi. Les chaises vertes autour de la table sont d’occasion, la lampe suspendue en bois est du Finlandais Seppo Koho pour Secto Design.

Mélange féroce

À l’exception de son propre tapis Hands, de la collection Catching de 2017, l’intérieur du designer textile Christoph Hefti est composé de trouvailles dénichées au Sablon et à la place de jeu de balles dans les Marolles. Il a ainsi confié à Amélie Rombauts comment il a pu sauver in extremis de la benne à ordures la toile rouge au-dessus de la cheminée. Dans la cheminée même est accroché le premier tapis qu’il a acheté, une trouvaille du Mexique. Le nom d’Hefti n’évoque pas immédiatement quelque chose pour un profane, mais il a déjà eu une carrière impressionnante. Au cours des trois dernières décennies, il a été l’homme derrière les imprimés chez Gaultier, Dries Van Noten, Lanvin, Balenciaga et Acne Studios.

Next Level

Un intérieur de Jean-Philippe Demeyer

Un couple d’une vingtaine d’années a fait appel à l’architecte d’intérieur Jean-Philippe Demeyer pour transformer leur première maison en un projet inédit. Titre provisoire : The Epic Penthouse. Amélie Rombauts a pu jeter un coup d’œil à l’intérieur. La bibliothèque orange vif est sans conteste l’élément central du salon, où le sol en carreaux de terre cuite belge et la large tapisserie murale viennent offrir un contraste de choix aux grandes fenêtres en retrait. La table à manger vert pistache a été conçue par Roxane Rombouts. Sa forme organique permet autant de dîner confortablement à deux, près de la cheminée, que de réunir une grande tablée de convives. Sa texture rugueuse offre aussi l’avantage de moins réfléchir la lumière.

Rouge sang-de-boeuf

© Jan Verlinde

Paulette Van Hacht aime les couleurs. Thijs Demeulemeester lui a rendu visite dans son nouveau penthouse. Le bureau de Stukken van Mensen est peint à la craie en rouge sang de boeuf, ce qui contraste joliment avec la sculpture en béton bleue de Jef Meyer. Sa boutique Paulette in ‘t Stad est située à Anvers.

Inspiration turquoise

© Jan Verlinde

La blogueuse culinaire Morgane Van Marcke a récemment décidé de faire de son hobby son métier et souhaite inciter un maximum de monde à opter pour le véganisme.  Et elle compte bien le faire depuis sa cuisine, a-t-elle confié à Amélie Rombauts. Une cuisine aux armoires turquoise qu’elle a conçue avec sa mère, la décoratrice Caroline Van Thillo. C’est aussi elle qui a trouvé les tabourets de bar vintage de Charlotte Perriand au marché du design à Paris.

Cinquante nuances de rose

Photo de Jan Verlinde

En 2015, l’architecte d’intérieur Caroline Notté vivait encore dans une ancienne laiterie quelque part à Bruxelles. Piet Swimberghe lui avait alors rendu visite et fait découvrir sa chambre aux multiples nuances de rose. Les peintures que vous voyez sont celles de l’Atelier Pica Pica.

Lire aussi| Mix and Match

Plafond contrasté

 Eline Ros

On connaissait déjà le mur de contraste, voici désormais le plafond avec une couleur qui tranche. Qui ose? Luc Carpentier, le fondateur de Laundry Day, en donne déjà un bel exemple dans sa maison à Lanzarote où il a peint le plafond en « bleu Lanzarote ». « Le bleu existe dans toutes les nuances, mais cette couleur est protégée », explique l’architecte Alexander Bernjus à Veerle Helsen. « À Famara, cette teinte était utilisée pour peindre les bateaux de pêche. S’ils avaient un surplus de bleu, il servait sur les fenêtres. »

Partner Content