Après l'ouverture d'une première joaillerie à Uzès, puis d'une seconde à Paris, le Français Bénédikt Aïchelé a jeté son dévolu sur Bruxelles. Dans le quartier du Sablon, au numéro 35 de la charm...

Après l'ouverture d'une première joaillerie à Uzès, puis d'une seconde à Paris, le Français Bénédikt Aïchelé a jeté son dévolu sur Bruxelles. Dans le quartier du Sablon, au numéro 35 de la charmante rue piétonne de Rollebeek, il a installé une boutique ainsi qu'un espace galerie dédié à l'art contemporain afin de réunir ses deux passions dans un seul et même écrin. Depuis bientôt trente ans, le bijoutier sublime les pierres éternelles, travaille les métaux précieux, crée au gré de ses envies - refusant de se plier à la dictature des collections - aussi bien pour la gent féminine que masculine. Habitées par la poésie comme le mouvement, ses réalisations sur mesure, fines et joyeuses, se portent mais, surtout, se racontent. A l'instar de sa bague Cube dont l'anneau doré en torsion symbolise l'esprit tandis que le quartz de rutile exprime la force. Triomphe du premier sur le second, l'ensemble évoque la fructueuse capture d'un volume pourtant tout-puissant.