TABLE TRUNK II DE PHILIPP MAINZER, E15

Une réalisation monumentale, dont le plateau, posé sur une base en laiton, est entièrement taillé dans un tronc soigneusement sélectionné, ce qui rend par conséquent chaque exemplaire unique. Et permet de caser avantageusement de dix à douze convives.
...

Une réalisation monumentale, dont le plateau, posé sur une base en laiton, est entièrement taillé dans un tronc soigneusement sélectionné, ce qui rend par conséquent chaque exemplaire unique. Et permet de caser avantageusement de dix à douze convives. Imposant miroir posé sur un pied décoré d'un damier en céramique, ce Valeria au dos lambrissé et pivotant à 360° donne l'illusion du globe grâce à son cerclage en métal. Son format presque déraisonnable prouve qu'un peu de vanité ne fait jamais de tort. Non content de revisiter sa fameuse Chair One à socle en béton, Konstantin Grcic a proposé à Magis une nouvelle collection plutôt robuste : Brut, un fantasme industriel qui remet la fonte au goût du jour. Un nom qui évoque immanquablement Arthur Clarke et Kubrick, une base métallique et un plateau en verre qui projette au sol des orbites elliptiques, bref, un peu de science-fiction dans ce monde de brutes. On aurait tort de croire que Carl Hansen se borne à rééditer des chaises Hans J. Wegner ; la preuve avec ce Rocking Nest ovoïde sorti de l'imagination du designer Anker Bak (qui, pour la petite histoire, s'était déjà illustré avec un poulailler). On avait déjà aimé les précédentes piges des Suédoises du Studio Front pour Gebrüder Thonet Vienna. Elles confirment ici que l'héritage du bois courbé de l'illustre éditeur autrichien les inspire. Saison après saison, on se demande ce que Marcel Wanders peut encore nous réserver ; réponse chez Moooi avec son rolling chair, O., antithèse de la roue de hamster vouée au farniente. Après la collection Perch d'Umut Yamac en 2016, délicate variation sur le thème de l'oiseau sur sa branche par Neri & Hu, studio shanghaïen dont on n'a certainement pas fini d'entendre parler. Une chaise dans une bibliothèque, ou une bibliothèque dans une chaise. La poésie conceptuelle de l'architecte nippon Sou Fujimoto, au service d'une réflexion sur la relation livre-lecteur. En guise de cadeau pour les 30 ans de ce fleuron du textile ibérique, un chaos de lèvres, mains et animaux hybrides ; tout l'univers onirique du Madrilène Jaime Hayon offert à la Barcelonaise Nani Marquina. Fabio Novembre renoue avec ses amours mythologiques en convoquant la Venere Italica du sculpteur vénitien Antonio Canova, chastement enchâssée dans une bibliothèque. L'original est à Florence, le MET possède une réplique, comme bientôt certains clients de Driade. On a beau connaître par coeur la recette du studio Nendo - raffinement éthéré, délicatesse dans l'exécution et blancheur d'une zénitude virginale - leur installation chez Jil Sanders n'était qu'un moment de pur ravissement.