Pieter-Jan a d'abord multiplié les petits boulots, tout en imitant chez lui les plats qu'il voyait passer dans les mariages ou les enterrements. Faute de bagage, il avait déjà une volonté d'acier et un enthousiasme en béton, préparant des bavarois à la chaîne jusqu'à ce que le résultat tienne enfin debout et alignant les pomm...