Chaque hiver, elle revient, un peu comme une épidémie de gastro, produisant sur moi les mêmes effets : la Saint-Valentin. Je n'ai jamais été une inconditionnelle du 14 février, cela ne surprendra personne, sauf peut-être cet ancien amoureux qui m'avait offert un pot en forme de coeur avec des roses plantées dedans. Cela s'est fini en dispute vu que deux semaines plus tard, les fleurs avaient crevé et le vase servait de cendrier (véridique).
...