Le magasin de la marque américaine Abercrombie & Fitch avait ouvert ses portes fin 2011 à Bruxelles. Le succès était au rendez-vous à l'époque. Le label us avait plus d'un tour dans son sac pour attirer les jeunes clients, principalement des étudiants, avec ses pulls à capuche et tee-shirts aux grosses lettres imprimées: campagne de pub mystérieuse, vendeurs bodybuildés sélectionnés par une agence de mannequins, rayons sombres ambiance boît...

Le magasin de la marque américaine Abercrombie & Fitch avait ouvert ses portes fin 2011 à Bruxelles. Le succès était au rendez-vous à l'époque. Le label us avait plus d'un tour dans son sac pour attirer les jeunes clients, principalement des étudiants, avec ses pulls à capuche et tee-shirts aux grosses lettres imprimées: campagne de pub mystérieuse, vendeurs bodybuildés sélectionnés par une agence de mannequins, rayons sombres ambiance boîte de nuit embaumés du parfum enivrant (mais pour certains donnant la nausée) de la marque,.. Aujourd'hui, le concept semble ne plus fonctionner, la concurrence des Superdry, Uniqlo, Zara, Massimo Dutti, H&M,... beaucoup plus abordables est rude. Le flagship store du boulevard de Waterloo, le seul magasin de la marque en Belgique, fermera ses portes début 2021. Une affichette apposée sur sa dévanture annonce sobrement sa fermeture au 9 janvier prochain, a remarqué la RTBF. Si la crise sanitaire est passée par là, elle n'est pas la seule responsable de la débâcle de l'enseigne. Le label s'est vu au fil du temps auréoler d'une très mauvaise image. Rapidement les critiques pleuvent. Des employés, sous couvert d'anonymat, dévoilent les côtés sombres de l'entreprise. En France, une enquête est ouverte pour discrimination à l'embauche. En Belgique, le Centre pour l'Egalité des chances (ex-Unia) a également reçu des plaintes, rappelle la RTBF. D'autres employés parlent d'heures supplémentaires payées mais qu'ils ne peuvent refuser de prester. Ajoutons à cela la polémique sur les tailles qui ne dépassaient pas le 40 (le label a annoncé par la suite produire des grandes tailles) En difficultés financières, Abercrombie avait dû revoir en profondeur son image. Sous le feu des critiques, la marque avait annoncé en 2015 renoncer à ce qui avait fait sa marque de fabrique: les mannequins torse nu et aux abdos saillants, mettant ainsi un terme au "marketing sexualisé." Le groupe (qui détient aussi Hollister et Gilly Hicks) exploite plus de 300 magasins A&F dans le monde. Son chiffre d'affaires est de 343 millions de dollars au troisième trimestre, en baisse. Le mois dernier, Abercrombie a aussi annoncé la fermeture de son magasin phare des Champs-Elysées à Paris.