La prolongation de la fermeture des lieux culturels, festifs et récréatifs ainsi que l'annulation des événements jusqu'au 31 août prochain est "une terrible nouvelle pour le secteur culturel et événementiel", selon Delphine Houba. "Cette situation est d'autant plus lourde pour ce secteur que la période de mai à septembre est, en temps normal, l'un des moments les plus intenses de l'année. Il y a derrière cela une réalité humaine: celle d'artistes, de programmateurs, de techniciens et de toute une série de personnes qui en vivent", a-t-elle déclaré.

"En tant que responsable au niveau local, je suis dans l'attente de précisions de la part du Conseil national de sécurité pour ce qui concerne les événements à plus petite échelle, qui pourraient par exemple avoir lieu dans nos quartiers cet été", a-t-elle précisé.

"À ce stade, il a été décidé de maintenir l'ensemble des subsides de fonctionnement alloués aux structures culturelles qui relèvent directement de la responsabilité de la Ville de Bruxelles: ses musées, ses théâtres et ses centres culturels", a ajouté Delphine Houba.

L'échevine a également déclaré que la Ville soutient financièrement, au cas par cas, quelques projets originaux et solidaires émanant du secteur culturel bruxellois depuis le début du confinement. "La culture sert à créer des liens et il est primordial aujourd'hui de trouver des manières originales pour rompre l'isolement des personnes. C'est aussi une manière de soutenir les artistes", a-t-elle annoncé.

La prolongation de la fermeture des lieux culturels, festifs et récréatifs ainsi que l'annulation des événements jusqu'au 31 août prochain est "une terrible nouvelle pour le secteur culturel et événementiel", selon Delphine Houba. "Cette situation est d'autant plus lourde pour ce secteur que la période de mai à septembre est, en temps normal, l'un des moments les plus intenses de l'année. Il y a derrière cela une réalité humaine: celle d'artistes, de programmateurs, de techniciens et de toute une série de personnes qui en vivent", a-t-elle déclaré. "En tant que responsable au niveau local, je suis dans l'attente de précisions de la part du Conseil national de sécurité pour ce qui concerne les événements à plus petite échelle, qui pourraient par exemple avoir lieu dans nos quartiers cet été", a-t-elle précisé. "À ce stade, il a été décidé de maintenir l'ensemble des subsides de fonctionnement alloués aux structures culturelles qui relèvent directement de la responsabilité de la Ville de Bruxelles: ses musées, ses théâtres et ses centres culturels", a ajouté Delphine Houba. L'échevine a également déclaré que la Ville soutient financièrement, au cas par cas, quelques projets originaux et solidaires émanant du secteur culturel bruxellois depuis le début du confinement. "La culture sert à créer des liens et il est primordial aujourd'hui de trouver des manières originales pour rompre l'isolement des personnes. C'est aussi une manière de soutenir les artistes", a-t-elle annoncé.