Trier comme le linge

Lorsque vous ouvrez votre sèche-linge, vous n'en ressortez pas qu'un seul vêtement que vous plierez et rangerez dans une armoire. Ce serait inefficace. Généralement, vous le videz complètement et vous classez le linge selon deux catégories : à repasser et à plier. Ensuite, vous répartissez ce dernier en fonction des différentes pièces et armoires. Laura Mae Martin suggère que vous fassiez de même avec votre boîte mail. Passez tous vos messages en revue et classez-les dans des fichiers, selon le traitement à leur réserver : ignorer, pour info, à lire, en attente de réponse, répondre cette semaine, répondre aujourd'hui, réagir tout de suite. Pour cette dernière catégorie, agissez dans les plus brefs délais, et chaque jour, prévoyez un moment pour répondre à vos e-mails du jour ou de la semaine. Grâce à cette méthode, à la fin de la journée, votre boîte mail est vide. Pas parce que vous avez traité tous les messages, mais parce que vous les avez tous classés dans la bonne catégorie et que vous y réagirez au moment voulu. De plus, vous aurez une vue d'ensemble de vos messages, et vous pourrez y répondre efficacement.

Se désinscrire

Nous recevons tous des mailings et des newsletters qui sont peut-être intéressants, mais qui ne sont jamais urgents. Pourtant, ils causent du stress, constate Laura Mae. Alors, supprimez de votre boîte les mails qui ne sont pas indispensables. "Un petit conseil : si vous pouvez vous désinscrire, faites-le. Une telle série de newsletters que vous ne regardez jamais et que vous effacez chaque jour, cela semble anodin, mais ça ne l'est pas. Chaque mail que vous lisez vous demande un peu d'énergie.

Une boîte mail marquée entièrement de rouge est une source de stress

Ainsi, si vous recevez dix mails qui ne vous intéressent pas, cela commence à faire beaucoup. Cliquez sur "se désinscrire". Si vous estimez que certains d'entre eux sont quand même intéressants ou importants, réservez-leur un fichier distinct qui vous permettra de retrouver l'information, mais qui ne demandera pas votre attention."

Fixer des priorités

Un mail direct de votre chef qui vous adresse une question concrète est plus important qu'une communication générale quotidienne qu'il envoie à toute l'équipe. Surlignez les messages indispensables, propose la spécialiste. "Vous devez lire le premier mail immédiatement, le second peut attendre une heure ou deux, voire un jour. Si vous travaillez dans le domaine commercial, vous devez aider en priorité vos clients les plus importants, si vous êtes un ingénieur responsable d'un planning, les mails à ce sujet demandent votre attention immédiate. Veillez donc à mettre ces messages en évidence dès qu'ils arrivent, de manière à ne pas les perdre de vue. Une boîte mail marquée entièrement de rouge est une source de stress ; seuls les messages importants qui attirent l'attention sont gérables."

Lorsque vous ouvrez votre sèche-linge, vous n'en ressortez pas qu'un seul vêtement que vous plierez et rangerez dans une armoire. Ce serait inefficace. Généralement, vous le videz complètement et vous classez le linge selon deux catégories : à repasser et à plier. Ensuite, vous répartissez ce dernier en fonction des différentes pièces et armoires. Laura Mae Martin suggère que vous fassiez de même avec votre boîte mail. Passez tous vos messages en revue et classez-les dans des fichiers, selon le traitement à leur réserver : ignorer, pour info, à lire, en attente de réponse, répondre cette semaine, répondre aujourd'hui, réagir tout de suite. Pour cette dernière catégorie, agissez dans les plus brefs délais, et chaque jour, prévoyez un moment pour répondre à vos e-mails du jour ou de la semaine. Grâce à cette méthode, à la fin de la journée, votre boîte mail est vide. Pas parce que vous avez traité tous les messages, mais parce que vous les avez tous classés dans la bonne catégorie et que vous y réagirez au moment voulu. De plus, vous aurez une vue d'ensemble de vos messages, et vous pourrez y répondre efficacement.Nous recevons tous des mailings et des newsletters qui sont peut-être intéressants, mais qui ne sont jamais urgents. Pourtant, ils causent du stress, constate Laura Mae. Alors, supprimez de votre boîte les mails qui ne sont pas indispensables. "Un petit conseil : si vous pouvez vous désinscrire, faites-le. Une telle série de newsletters que vous ne regardez jamais et que vous effacez chaque jour, cela semble anodin, mais ça ne l'est pas. Chaque mail que vous lisez vous demande un peu d'énergie. Ainsi, si vous recevez dix mails qui ne vous intéressent pas, cela commence à faire beaucoup. Cliquez sur "se désinscrire". Si vous estimez que certains d'entre eux sont quand même intéressants ou importants, réservez-leur un fichier distinct qui vous permettra de retrouver l'information, mais qui ne demandera pas votre attention."Un mail direct de votre chef qui vous adresse une question concrète est plus important qu'une communication générale quotidienne qu'il envoie à toute l'équipe. Surlignez les messages indispensables, propose la spécialiste. "Vous devez lire le premier mail immédiatement, le second peut attendre une heure ou deux, voire un jour. Si vous travaillez dans le domaine commercial, vous devez aider en priorité vos clients les plus importants, si vous êtes un ingénieur responsable d'un planning, les mails à ce sujet demandent votre attention immédiate. Veillez donc à mettre ces messages en évidence dès qu'ils arrivent, de manière à ne pas les perdre de vue. Une boîte mail marquée entièrement de rouge est une source de stress ; seuls les messages importants qui attirent l'attention sont gérables."