Claude François: quel père, quel mari était-il?

15/03/12 à 10:02 - Mise à jour à 10:02

De Claude François, on connait par coeur la personnalité publique, mais beaucoup moins sa vie privée, qu'il s'évertuait à protéger, voire à cacher. Pour savoir ce qu'il a transmis à sa famille, ses valeurs, ses principes, nous avons interrogé ses fils et son ex-femme Isabelle.

De leur père, les souvenirs ne sont peut-être pas très nets, mais les valeurs transmises, elles, toujours présentes. Marc et Claude François Junior nous ont dressé la liste de ce qui les accompagne encore aujourd'hui:

Le dépassement de soi et le goût du travail bien fait. Ne pas se relâcher avant d'atteindre le but fixé. Peut-être pas toujorus facile à comprendre pour des enfants, mais des valeurs plus qu'utiles quand on devient adulte. L'écoute et la réceptivité. Etre toujours à la recherche de la prochaine bonne idée demande d'être ouvert à tout ce qui nous entoure et de faire preuve d'empathie. Le rejet de la médiocrité, cette quête du bonheur parfait en refusant les échecs et les écueils. La passion pour ce que l'on fait, pour la vie. Exaltation par le travail et les grands moments de bonheur que la création peut apporter. L'amour malgré les défauts. Ses fils sont les premiers à reconnaître que Claude François n'était pas toujours facile à vivre (les mots "parfois détestable" ont été prononcés) mais sans que cela remette en question leur attachement. Un équilibre sain et conscient des réalités.

Quant à son ex-épouse Isabelle, elle avoue qu'avoir été "blonde aux yeux bleus avec un nez retroussé" a beaucoup joué pour plaire à Claude François, qui recherchait certainement une image idéale de la famille qu'ils créeraient ensemble. De son mariage avec Claude, elle retient certaines valeurs:

Avoir du répondant et faire preuve de subtilité, parce que les potiches ne lui plaisaient pas. Se rendre utile: Claude ne détestait rien plus que de perdre son temps. Hors de question de fonder une famille avec une femme qui ne fait rien de ses journées. Et être active, Isabelle l'a été: elle gérait la rénovation du Moulin et s'en occupait comme d'un 4 étoiles. La rigueur et le perfectionnisme "Je suis toujours perfectionniste à ce jour. Tout doit être rangé et impeccable". Ne jamais se plaindre, parce que cela ne sert à rien et que claude voyait sa vie comme du "bonus par rapport à son passé. Tout pouvait basculer du jour au lendemain et il fallait vivre intensément et anticiper les problèmes". Le respect de la famille: les protéger en les tenant loin des "prédateurs", quitte à utliser le silence et le secret. Des nerfs d'acier, pour supporter les fans qui dormaient sur le palier de leur appartement et qui ont tenté à plusieurs reprises de la pousser dans les escaliers quand elle était enceinte de leur premier fils.

CloClo, le film, est sorti ce mercredi 14 mars dans toutes les salles de cinéma. Un biopic étonnant, qui nous montre réellement qui était Claude François "Il en serait fier et de là-haut, nous féliciterait certainement" conclut Isabelle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires